Exceptionnelle mobilisation pour la reconnaissance de l’enseignement des Sciences Economiques et Sociales

Communiqué de presse de l’APSES du 4 décembre 2008

Plus de 1500 enseignants de S.E.S. venus de toute la France (soit près d’un enseignant de S.E.S. sur trois !) 
se sont retrouvés à Paris ce mercredi 3 décembre pour participer à une 
manifestation nationale suivie d’un meeting pour exprimer leur désaccord 
avec une réforme du lycée qui, dans son état actuel, marginalise l’enseignement de S.E.S.
Cette mobilisation a reçu le soutien, entre autres, de plusieurs syndicats (CGT Educ’action, SGEN, SNALC, SNES, SNFOLC, Sud Education, UNSA), d’organisations lycéennes et étudiantes mais aussi de nombreux universitaires et chercheurs (dont Pierre Rosanvallon, 
Professeur au Collège de France).

Les participants à cette journée d’action ont voulu rappeler leur 
attachement à l’enseignement de S.E.S. et réitérer la demande d’intégration 
des S.E.S. aux enseignements obligatoires en classe de seconde.
Le Ministre Xavier Darcos doit entendre la demande sociale d’une 
meilleure compréhension des questions économiques et sociales. La 
réforme du lycée doit être l’occasion d’enrichir la formation générale 
des lycéens du 21e siècle en y intégrant la culture économique et 
sociale.
Les annonces d’une éventuelle introduction dans les enseignements 
généraux d’une « Initiation à l’Économie » ne répondent pas à cette 
demande. Pourquoi l’accès au tronc commun devrait-il conduire à appauvrir un enseignement qui réussit depuis plus de 40 ans à faire découvrir et aimer les Sciences Sociales et parmi elles l’Économie et la Sociologie aux lycéens ? L’APSES n’acceptera pas que la réforme du lycée constitue 
l’occasion de détourner la demande exprimée notamment par les lycéens et 
plus globalement par l’ensemble de la société.

Aussi, l’APSES ne peut que s’interroger sur le sens de cette proposition.
S’agirait-il d’évacuer les Sciences Sociales autres que l’Économie de la 
formation des lycéens ?

C’est bien une formation économique et sociale permettant de mieux se 
repérer dans la société qui est demandée et pas autre chose !
Les annonces en provenance du Ministère demandent à être clarifiées de toute urgence.
Aussi, l’APSES réitère sa demande d’entrevue dans les meilleurs délais 
avec Xavier Darcos.
Après plusieurs mois, d’attaques répétées 
contre les S.E.S., il serait temps qu’un véritable dialogue constructif s’engage 
enfin avec le Ministre.
La balle est désormais dans son camp.
Marjorie GALY, Co-secrétaire générale de l’APSES

Quelques articles pour compléter le message de l’APSES

http://www.laprovence.com

http://www.lexpress.fr

http://nouvelobs.com
http://www.france24.com

 

Pour finir  signez l’appel pour la défense des SES :

http://www.apses.org/petitions/index.php?petition=3



recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES