«Repousser la réforme c’est bien, la supprimer, c’est mieux», estiment toujours les lycéens bordelais

Article Libé.fr

MANIF - La mobilisation commence à baisser, mais reste forte. Ils étaient encore environ 2400 lycéens, selon la police, en provenance de tout le département, à défilé aujourd’hui dans les rues de Bordeaux pour protester contre la réforme du lycée. Le cortège, beaucoup plus modeste que celui de mardi, s’est ébranlé vers 14heures de la place de la Victoire, derrière des banderoles explicites reprenant des arguments tels que «Repousser la réforme c’est bien, la supprimer, c’est mieux». Feux de bengale, pancartes, chants et slogans ont animé le défilé, encadré par un service d’ordre conséquent, chargé de canaliser les manifestants et d’empêcher d’éventuels heurts avec les forces de l’ordre.

Les lycéens tiennent à montrer leur détermination dans ce bras de fer. «On se méfie de Xavier Darcos. Le report, c’est reculer pour mieux sauter», estime notamment Juliette, une des animatrices du mouvement, lycéenne en terminale ES à Langon et membre de l’UNL. «Il faut une réforme, mais avec les lycéens. Pas un truc sorti comme ça pendant l’été», ajoute-t-elle pour nuancer.

Le rectorat de Bordeaux a par ailleurs fait état de 10 lycées encore touchés par des tentatives de blocages ou des barrages filtrants dans toute l’académie. Et deux autres établissements étaient «totalement bloqués» à Pau. «On observe également un taux d’absentéisme très élevé» dans l’académie, souligne l’administration.

Ailleurs dans la région, ils étaient entre 1.500 et 2000 manifestants à Bayonne, 500 à Agen et 700 à Pau. A Angoulême, entre 1.300 et 1.700 lycéens, selon les sources, ont défilé dans l’après-midi. Alors qu’à Brive (Corrèze), la police a recensé 300 manifestants et les syndicats 600.

 



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES