Les lycéens restent mobilisés

Logo UNLAujourd’hui, bon nombre de lycéens ont manifesté au côté des enseignants et étudiants pour faire entendre leurs revendications en matière d’éducation.  En effet, 15 000 personnes ont manifesté aujourd’hui à Paris. Cette mobilisation prouve l’inquiétude grandissante de la jeunesse pour son avenir.

La baisse constante des moyens alloués à l’éducation engendre la suppression de multiples BEP dans certain lycées. Tout ceci n’étant au final qu’une dévalorisation pure et simple du bac professionnel. Alors que l’on constate à l’heure actuelle de nombreux problèmes d’accès aux études supérieurs pour les élèves de filières professionnels, cette réforme, qui dévalorise d’autant plus cette filière, envenimerait une nouvelle fois cette situation inacceptable d’inégalités.
L’UNL demande une nouvelle fois le maintien du BEP ainsi que du Bac pro en 4 ans et des effectifs ne dépassant pas 24 élèves par classe permettant d’avoir des conditions d’études favorables à la réussite scolaire et un bac professionnel digne de ce nom.

La période de crise que nous connaissons demande un investissement massif dans l’éducation afin de remédier à cette dernière sur un long terme, mais le gouvernement s’obstine à continuer sur sa lancée. De nombreuses familles ont de plus en plus de difficultés à assurer une éducation décente à leurs enfants c’est pourquoi l’UNL demande l’augmentation des montants des bourses et que le seuil d’attribution de ces dernières soit revu à la hausse.

La politique de désengagement de l’état de ses fonctions premières et notamment de la défense des services publics menée par le gouvernement est inadaptée à la situation actuelle de crise économique et sociale mettant en péril l’avenir de plusieurs générations. Ainsi, le malaise présent au sein de la jeunesse ne cesse de progresser : le droit à l’avenir des jeunes est menacé !

L’UNL demande une nouvelle fois au gouvernement d’écouter les revendications des lycéens. Si ces dernières ne sont pas prises en compte notamment sur les questions du professionnel et du supérieur, l’UNL promet d’ores et déjà au gouvernement de fortes mobilisations lycéennes.

Lucie Bousser

Présidente de l’Union Nationale Lycéenne



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES