La police évacue les étudiants grévistes de l’université de Strasbourg

Article Le Monde.fr

Les étudiants en grève qui occupaient depuis plus d’un mois le bâtiment des sciences humaines de l’université de Strasbourg ont été contraints par la police de quitter les lieux dans la nuit de vendredi à samedi. L’évacuation de la quarantaine d étudiants s’est déroulée dans le calme vers 5 heures et il n’y a eu aucune interpellation, ont précisé la police et l’université.

Le président de l’Université, Alain Beretz, après un avis favorable du conseil d’administration, avait lui-même sollicité l’intervention des forces de l’ordre pour libérer le campus, qui ferme pendant une semaine en raison de la tenue à Strasbourg les 3 et 4 avril du sommet de l’Otan.

La préfecture avait fait valoir aux responsables de l’université que la sécurité ne pourrait être garantie si des manifestants opposés à l’Alliance atlantique, attendus en nombre à Strasbourg, décidaient d’occuper des bâtiments universitaires.

 

Article Le Nouvel Obs.com

Strasbourg : une faculté évacuée par la police

Les CRS ont pénétré peu avant six heures dans la faculté de Lettres située sur le campus universitaire et les étudiants ont accepté de quitter les lieux sans incident.

Manifestation d'étudiants devant l'université de Strasbourg lors de la venue de la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse (Reuters)

Manifestation d’étudiants devant l’université de Strasbourg lors de la venue de la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse (Reuters)

La police a évacué, tôt samedi matin 28 mars, sans aucun incident quelque 80 étudiants qui occupaient encore le patio de la Faculté de Lettres à Strasbourg, a constaté un journaliste de l’AFP.
Les CRS ont pénétré peu avant six heures dans le bâtiment situé sur le campus universitaire et les étudiants ont accepté de quitter les lieux en cortège.
A l’extérieur, le petit groupe a scandé « on ne laissera pas nos facs au patronat » et a entonnné des chants révolutionnaires avant de quitter l’enceinte de l’Université vers 6h30.
Les derniers occupants du patio s’attendaient à être évacués au plus tard durant cette fin de semaine car tous les campus de l’Université seront fermés pendant huit jours en prévision du sommet de l’Otan qui se tiendra les 3 et 4 avril, avec une manifestation monstre annoncée par les anti-Otan le samedi 4.

 

 

Article Libe.fr

L’Université de Strasbourg évacuée au petit matin

SOCIETE – Le Patio de l’Université de Strasbourg, dans lequel les étudiants en lutte contre les réformes gouvernementales étaient retranchés, a été évacué ce matin, vers 5h30, par les forces de l’ordre. « Depuis une dizaine de jours, l’objectif d’une sortie des lieux sans usage de la contrainte était au centre des pourparlers engagés avec les occupants et les représentants des organisations étudiantes et syndicales. Tous les moyens de médiation ayant échoué, le recours à la force publique ne pouvait plus être écarté. Les occupants sont sortis dans le calme en moins de 30 minutes », indique la présidence de l’Université. « Il n’y a eu ni blessé ni interpellation, juste un copain qui s’est évanoui à cause d’une hypoglycémie », confirme une étudiante. Le campus de l’Esplanade est désormais bouclé pour cause de sommet de l’Otan. Les étudiants pourraient se réunir dans l’après-midi pour décider des suites de leur mouvement.
T.C.
 

 



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES