Un site Internet pour recenser les profs absents

Article 20 minutes.fr

Le site de la FCPE pour recenser les profs absents non remplacés.

Le site de la FCPE pour recenser les profs absents non remplacés./DR

EDUCATION – Ouyapacours a été lancé par la FCPE mercredi et veut mettre en exergue la carence que provoquent les suppressions de postes…

Le prof de français de votre enfant n’est pas remplacé depuis une semaine? Vous pourrez désormais le signaler sur «Ouyapacours», un site hébergé sur celui de la FCPE, la première fédération de parents d’élèves.

Lancé mercredi, ce dispositif en ligne ne veut surtout pas stigmatiser les enseignants absents, selon Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE joint par 20minutes.fr. Au contraire, «l’objectif est de faire le point sur le niveau des capacités de remplacement arrivé à un point de non retour avec les milliers de postes de remplaçants supprimés à la rentrée», explique-t-il.

3.350 postes supprimés

Cette année, 13.500 postes ont été supprimés, dont 3.350 postes de remplacements. Si le taux d’encadrement des élèves est resté le même, selon l’Education nationale, c’est en partie parce que des remplaçants ont été affectés à temps plein, pointe la FCPE. «En Charente, il n’y a plus de profs de français remplaçants de disponibles. Et dans le Vaucluse, ce sont cinq matières qui manquent à l’appel», affirme Jean-Jacques Hazan.

Le ministère de l’Education nationale, joint par 20minutes.fr, rétorque que Luc Chatel n’a pas attendu la FCPE pour se saisir de ce problème et que le directeur administratif et financier du ministère est chargé d’améliorer le système. «On dispose d’un volet de 50.000 postes de remplaçants mais étant donné la rigidité du système au niveau académique, on ne parvient à mobiliser que 80% de ces effectifs potentiels», explique-t-on rue de Grenelle.

«Une grosse pétition»

La FCPE pointe également un problème au niveau des académies. «Comme [elles] ne souhaitent pas faire la transparence sur les absences non remplacées, nous allons le faire nous-mêmes», indique encore Jean-Jacques Hazan, précisant que le site Ouyapacours fonctionne davantage comme une grosse pétition que comme un outil de «dénonciation». «Aucun nom n’y figurera de toute façon», souligne-t-il.

Le Syndicat national des enseignants du secondaire n’a pas d’inquiétude à ce sujet. «Il n’y a pas un mot, pas une phrase qui laisse penser que la logique de la FCPE soit de stigmatiser les profs absents», indique à 20minutes.fr Daniel Robien, du Snes, se déclarant totalement solidaire de la démarche des parents d’élèves.

Et vous, que pensez-vous de cette initiative? Cela vous choque-t-il? Dites-le nous ci-dessous…

C. F.

 



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES