Une intersyndicale demande à Luc Chatel de « renoncer à son projet de réforme du lycée »

Une intersyndicale (Snes-FSU, Snep-FSU, Snalc-CSEN, Snfolc, CGT-Éduc’action, SUD-Éducation) demande à Luc Chatel de « renoncer à son projet de réforme du lycée ».
Une réunion s’est tenue jeudi 26 novembre 2009 au siège du Snes-FSU.

Selon cette intersyndicale (Snes-FSU, Snep-FSU, Snalc-CSEN, Snfolc, CGT-Éduc’action, SUD-Éducation), le projet de réforme du lycée actuel ne serait pas acceptable sur quatre points :
- l’autonomie des établissements qui s’élève à presque un tiers de la dotation horaire globale ;
- le fait que l’accompagnement personnalisé se traduise par une diminution des horaires disciplinaires ;
- l’instauration d’un tronc commun qui va se traduire notamment par une hausse des effectifs dans les classes et ne va pas régler les problèmes de changement d’orientation ;
- la dénaturation des disciplines placées dans les enseignements d’exploration

Le Sgen-CFDT et le SE-Unsa ne participent pas à cette intersyndicale, ils ont rédigé un communiqué avec la FCPE pour expliquer les raisons de leur refus.



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES