Compte rendu de la journée du 27 novembre 2009 rédigé par le élèves de Charles Gide

Lycée Charles Gide, vendredi 27 novembre 2009

Durant la matinée, le blocus persiste après le vote de 150 élèves.

Blocage gide 27/11/09
En fin de matinée, une cinquantaine d’élèves prennent l’initiative d’informer les personnes dans la rue à propos de la réforme et d’exposer leurs revendications en distribuant des tracts et en dialoguant. A 13h30, avec l’accord de Monsieur le Proviseur, une Assemblée Générale se tient au sein du lycée. Une centaine d’élèves et quelques professeurs intéressés par le mouvement mais non impliqués dans celui-ci y ont assistée.
ag 27-11-09
Lors de cette assemblée, les élèves responsables du mouvement ont de nouveaux précisé les gros plans de la réforme à leurs camarades en discutant des points positifs et des points à améliorer, sur lesquels les élèves se sont majoritairement entendus. Ainsi, l’uniformisation des niveaux en histoire, français et langues prévu par la réforme est fortement rejeté car elle suppose un même niveau post-bac dans ces matières pour chaque filière, et par conséquent un bac moins spécialisé, quasi unique (dévalorisation voire disparition des filières…). A cela s’ajoute la création de classes de niveaux basée sur un examen en début d’année. Ces classes auraient un enseignement plus abouti en langue vivante, ce qui génèrerait des inégalités d’enseignement entre les élèves. La suppression des postes d’enseignants (non renouvellement d’un professeur sur deux) ainsi que des documentalistes, CPE et surveillants semble incompatible avec les objectifs d’encadrement prévus par cette réforme. De plus, le manque de moyens accordés à l’Education Nationale va à l’encontre de ses aboutissements prévus.
ag 27-11-09 (2)
A été décidé après vote de lever le blocus lundi afin de prendre le temps d’informer les élèves du lycée de la réforme et des actions prévues pour l’améliorer : un débat ouvert à tous sera organisé à 16h30 dans la cour A. Est aussi prévu de recueillir les améliorations possibles et envisageables de la réforme suggérées par les élèves. Mardi, les élèves participeront à un vote pour décider de la poursuite du mouvement ou de son arrêt. Pour que les revendications se fassent entendre sur une plus grande échelle, il faut mobiliser les élèves pour agir de manière responsable et cohérente.

La cellule de communication du lycée Charles Gide



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES