Les organisations de spécialistes contre la réforme du lycée

Parents et lycéens manifesteront également le 21 janvier
Qui ne manifestera pas jeudi 21 ? Après les syndicats d’enseignants, divisés mais réunis dans la grève, les parents de la FCPE et les deux organisations lycéennes, Fidl et Unl, appellent à leur tour. Ils demandent « la mise en place d’un chantier pour rétablir une cohérence avec une véritable  sectorisation et une offre de formation correspondante; l’abrogation des décrets dits de masterisation et une augmentation des temps de formation pédagogique et psychologique théorique et pratique pour tous au sein d’une nouvelle réforme de la formation des enseignants ». Ils annoncent des A.G. dans les établissements.
Communiqué commun à lire ci-dessous : le 16 janvier 2010

Les organisations de spécialistes contre la réforme du lycée
Sept associations professionnelles d’enseignants, l’Apses, l’Aplv, l’Udppc, l’Aphg, l’Aeeps, l’Apemu, l’Apbg et l’Apmep Lille, jugent la réforme du lycée « dangereuse ». Ils dénoncent « une baisse annoncée de la qualité de la formation des élèves » puisque « dans la plupart des disciplines, le projet de réforme aboutit à une diminution des horaires de cours ». Ils craignent « une réforme des structures qui oublie les contenus » et s’indignent du  » rôle pédagogique accru du proviseur et du  » conseil pédagogique « . Pour eux le nouveau lycée sera inégalitaire « parce que l’adaptation locale des horaires signifie des horaires différents d’un lycée à l’autre ».

Enfin, l’Apses , qui représente les professeurs de S.E.S., et l’Apceg, qui représente ceux d’éco-gestion, ont adressé une lettre commune à Luc Chatel demandant 2h30 à 3h hebdomadaires par élève et des classes dédoublées.



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES