Nouveaux programmes de seconde : ça fait peur.

falshLes projets de programmes pour la classe de 2nde, après réforme, sont consultable sur :
http://www.eduscol.education.fr/cid49936/consultation-sur-les-projets-de-programme-seconde.html

Vous pouvez ainsi télécharger les matières du « tronc commun »ainsi que les enseignements d’exploration.

Avec cette base nous pourrons argumenter lors du prochain conseil pédagogique.

Courage ce n’est que le début des surprises.



SES : L’UNL dénonce un programme dogmatique et réducteur !

Logo UNL

Paris, 27 janvier 2010

L’annonce du programme de Sciences Économiques et Sociales (SES) est un véritable bond en arrière. Alors que tous les programmes sont retravaillés, les inquiétudes soulevées par les lycéens apparaissent bien plus que légitimes. 

Le Ministère doit revoir sa copie !

En effet, l’annonce du programme de SES ne peut que susciter de vives contestations. Alors que notre société subit une crise économique et sociale sans précédent où les jeunes sont les premières victimes de la hausse du chômage et de la précarité, le Ministère de l’Éducation Nationale décide tout simplement de ne plus étudier le chômage en seconde.

De plus, la densité des sciences sociales dans le programme est amoindrie au profit de la microéconomie. Ajouté à cela, la mise en évidence de l’idéologie libérale au détriment de toutes les autres.

Voudrait-il ainsi faire passer la pilule aux milliers de jeunes qui se retrouveront au chômage à cause de sa politique malgré les dires du Président de la République lundi dernier ?

Voudrait-il ainsi justifier sa politique dévastatrice d’économie budgétaire menée depuis 2007 avec près de 50 000 postes d’enseignants supprimés ?

Le programme prévu ne pourra pas éveiller l’esprit critique de tous les lycéens et les ouvrir sur le Monde. Bien au contraire, il va restreindre les possibilités d’émancipation intellectuelle de tous, mettant en danger la cohésion de notre modèle de société.

Des impératifs à ne pas oublier !

La réforme du lycée ne peut être un prétexte à la baisse du niveau global des connaissances et des compétences. Il n’est en aucun cas question ici d’un débat disciplinaire de plus, bien au contraire, nous considérons qu’il est nécessaire pour l’ensemble des programmes :

            Qu’ils permettent la hausse du niveau global des connaissances et des compétences des élèves, ce qui ne semble pas être le cas ici.

           Qu’ils assurent la pluridisciplinarité, ce qui ne pourra être possible en faisant abstraction de certains sujets et certaines notions essentielles.

           Qu’ils ne soient pas là pour enseigner au lycéen une idéologie particulière quelle qu’elle soit.

         Qu’ils soient construits en coopération avec l’ensemble de la communauté éducative.

 

L’UNL demande au Ministère de rapidement remettre à plat l’ensemble des travaux menés sur les programmes et de consulter l’ensemble de la communauté éducative sur ce sujet. Si aucun signe positif n’est donné très rapidement par ce dernier les lycéens sauront réagir en conséquence !

Antoine Evennou
Président de l’Union Nationale Lycéenne

 

 

Contact presse : Antoine Evennou : 06 08 91 72 54



recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES