RETRAITES, SALAIRES, EMPLOI : Tous ensemble le 23 mars

Ensemble le 23 mars pour des salaires décents,

des emplois durables et des retraites de qualité

MANIFESTATIONS

UZES. Esplanade 10h00

NIMES. Maison Carrée 15h00

 

http://www.dailymotion.com/video/xclhgu

 

 

RETRAITES

SALAIRES, EMPLOI

Urgent : imposons d’autres choix

Tous ensemble le 23 mars

 

MANIFESTATION DEPARTEMENTALE- INTERSYNDICALE

A l’appel de la CGT – CFDT – FSU – SOLIDAIRES – FO

MARDI 23 MARS 2010 à 10h00

Esplanade. UZES

Les retraites, les salaires, l’emploi, les services publics sont au cœur d’une série de conflits en France et chez nos voisins européens. Dans l’Hexagone, pas plus qu’ailleurs, les salariés, les populations refusent de payer les frais d’une crise dont ils ne sont pas responsables. En France, les mesures prises par le gouvernement n’ont apporté aucune réponse aux urgences sociales. Allégements de « charges patronales », suppression de la taxe professionnelle, aides massives aux banques n’ont fait que restaurer et conforter les profits des entreprises, sans permettre une reprise de l’activité et une baisse du chômage. Et le patronat en redemande plus !

Quant aux services publics, le gouvernement persiste à supprimer massivement des postes indispensables à des missions utiles. Nous avons besoin de services publics et d’entreprises publiques répondant mieux aux attentes des besoins des populations et donc à l’intérêt général.

Loin de préparer une sortie de la crise, ces mesures alimentent tous les mécanismes qui nous y ont conduits. La gestion des entreprises emprunte les mêmes recettes : la pression sur les conditions de travail, les salaires, la précarité pour augmenter les dividendes aux actionnaires le plus vite possible.

A la sortie du sommet social de l’Elysée, les organisations syndicales ont affirmé : « Le gouvernement n’a apporté aucune réponse concrète sur l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat, les conditions de travail et les politiques publiques ». Elles ont donc décidé d’appeler à la mobilisation pour le 23 mars.

Elles « affirment leur volonté d’agir pour que le débat sur les retraites prenne en compte l’ensemble des questions tant au niveau privé que du public, notamment le niveau des pensions, l’emploi, le financement, la pénibilité, le code des pensions et la réduction des inégalités. »

Gouvernement et patronat veulent aujourd’hui faire voler en éclat l’acquis social du droit à partir en retraite dès 60 ans au motif que nous vivons plus longtemps. Pourquoi faudrait-il qu’un tel progrès de société ne bénéfice pas à l’amélioration des conditions de vie ?

 

RETRAITES

NE PAS LAISSER FAIRE

Les profits réalisés début 2010 atteignent des records historiques. Par ailleurs, la destruction des emplois et les sacrifices imposés sur les salaires s’accentuent. Pour sortir de  la crise, préparer l’avenir, financer la protection sociale et les retraites, relancer la consommation des ménages, il faut augmenter les salaires (notamment porter le SMIC à 1600 euros bruts), garantir, préserver les emplois et le tissu industriel. C’est par le travail de millions de salariés que se bâtissent les richesses de notre pays. Sortir de la crise, préparer l’avenir, conforter nos services publics, assurer le financement des besoins sociaux, des retraites demande un autre partage de ces richesses. Il y a urgence

Faut-il accepter de travailler plus longtemps quand tant de jeunes sont exclus du monde du travail ?

Pour l’intersyndicale, la bonne réforme est celle qui assure le droit à un départ à la retraite dès 60 ans avec un revenu de remplacement équivalent au moins à 75% du salaire net d’activité et au minimum au niveau du SMIC. Une réforme qui garantit la solidarité entre les générations, entre les professions dans le cadre du système par répartition.

 

 

RETRAITES, SALAIRES, EMPLOI : Tous ensemble le 23 mars dans Infos lycée Charles Gide pdf DOSSIER RETRAITES FSU

doc dans Syndicats enseignants Tract retraites FSU




Appel intersyndical à la grève le 18 mars

La grève nationale du 12 mars et la manifestation en Ile de France, comme dans le reste du pays, sont un succès.
10 000 manifestants, 2 fois plus qu’avant les vacances, se sont rendus au ministère, déterminés sur leurs revendications :
· Contre les suppressions de postes, pour le recrutement de personnels statutaires : enseignants, CPE et vie scolaire, conseillers d’orientation psychologues,… Créations de milliers de postes, réemploi et titularisation descontractuels et vacataires.
· Pour le retrait des réformes Chatel : lycée général et technologique, gouvernance des EPLE, orientation.
· Retrait de la réforme de la formation des maîtres, non à l’affectation des enseignants stagiaires sur des postes à temps complet.
· Pour la défense de la voie professionnelle, retrait de la généralisation des bacs pro 3 ans.
· Contre la dégradation des conditions de travail des personnels et des élèves. : effectifs surchargés, violences et incivilités, pressions hiérarchiques visant la multiplication des réunions et des taches diverses.

La seule réponse du ministre reste le mépris, le refus de tout dialogue et la multiplication d’annonces provocatrices, comme celles sur le remplacement ou sur le passage du Bac pro en contrôle continu (CCF).
Dans le cadre de l’appel intersyndical national, nos organisations de l’académie de Créteil, CGT-Educ’action, CNT-Education, FIDL SNALC-CSEN, SNCL-FAEN, SN-FO-LC, SNES-FSU, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SUD-Education appellent les personnels à :
- se réunir en AG dans les établissements et à amplifier la mobilisation,
- se mettre en grève et à manifester le jeudi 18 mars,
- se rassembler le jeudi 18 mars à 11H au rectorat à l’occasion du groupe de travail lycées professionnel, généraux et technologiques sur les postes pour y porter les revendications des établissements. Une audience sur les postes et sur l’affectation des stagiaires à temps complet sera demandée au recteur.

La FCPE 94 appelle les parents à réussir la mobilisation pour cette journée enparticipant à la manifestation et en appelant à des établissements déserts.

GRÈVE JEUDI 18 MARS

RASSEMBLEMENT au rectorat à 11h

MANIFESTATION : Rendez-vous 14h LUXEMBOURG vers le ministère



recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES