Soyons nombreux à défendre l’école de l’égalité des chances

Devant l’inspection académique 58 rue Rouget de Lisle à NÎMES.


Soyons nombreux à défendre l’école de l’égalité des chances


MERCREDI 24 MARS à 9h30

le collectif en résistance pédagogique sera reçu à l’inspection académique à Nîmes :
- nouveaux rythmes scolaires / programmes 2008 /stages remises à niveau pendant les vacances / aides personnalisée après la classe /  suppression des RASED
- logiciel base-élève / évaluations-bilan nationales / livret électronique / contrats d’objectifs des projets d’école/nouveau dossier 6ème
- formation des maîtres / agence de remplacement /suppression de postes / recrutement AVS EVS / loi handicap
- jardin d’éveil / disparition des visites médicales scolaires pour les enfants de 6 ans / Etablissement Publique d’Enseignement Primaire
Il sera demandé comment ces mutations servent l’intérêt de l’enfant.



Info. orientation fin 3ème

Message à destination :
- des parents FCPE
- des enseignants du lycée Gide

Bonjour à tous

Histoire de nourrir les réflexions de votre soirée !

Je viens de recevoir une information  d’une collègue, prof dans notre lycée, qui concerne les procédures d’orientation fin de troisième;
d’après une circulaire qui circule de l’Académie de Versailles, un élève désireux de suivre un enseignement d’exploration qui n’existe pas dans son lycée de secteur ne pourrait pas aller dans un autre établissement pour le suivre mais devrait en choisir une autre dans son lycée de secteur.

Nos propositions assez larges permettaient d’offrir localement un choix véritable, alors que celles qui ont été retenues le restreignent terriblement

Info. orientation fin 3ème dans Infos lycée Charles Gide pdf Exploration Gide
…et si les familles ne sont pas interrogées sur leur choix, comment parler de choix ?

Franck TICHADOU (parent d’élève et enseignant)



Réforme du lycée : les filières technologiques en chantier

La lettre de l’éducation du Monde

La réforme de la voie technologique, telle qu’elle a été présentée aux syndicats, prévoit un accompagnement personnalisé, une deuxième langue vivante, une heure de plus d’enseignement général et moins d’enseignements technologiques.

La réforme des filières technologiques, dernier pan de la réforme du lycée, se poursuit. On connaît le contenu de la réforme des filières sciences et technologies industrielles (STI) et sciences et techniques de laboratoire (STL). La série STI se décline en quatre thématiques : innovation technologique et éco-conception, système d’information et numérique, énergie et développement durable, architecture et construction. La série STL comporte deux dominantes : biotechnologies et sciences physiques et chimiques appliquées au laboratoire. Comme pour la réforme de la voie générale, deux heures d’accompagnement personnalisé sont instituées et l’apprentissage d’une seconde langue vivante devient obligatoire. Les enseignements généraux – français, histoire et géographie, langues, éducation physique mathématiques et sciences physiques – gagnent une heure en 1re (17 heures au lieu de 16) et en terminale (15 heures au lieu de 14). Les enseignements technologiques subissent deux régimes : certains sont communs aux deux séries (7 heures en 1re, 5 heures en terminale). D’autres sont spécifiques à chacune d’entre elles (5 heures en 1re, 9 heures en terminale). Le nombre relativement peu élevé d’heures d’enseignement spécifique en 1re – 5 rapportées aux 7 heures transversales – marque le souci de la réforme de permettre le changement de série en terminale. L’impression qui prévaut de cette réforme est que les filières gagnent en lisibilité, puisqu’elles n’offriront plus que 6 options à la rentrée 2010. Par ailleurs, en proportion, les enseignements généraux se trouvent renforcés : s’ils ne gagnent qu’une heure, les enseignements technologiques en perdent 4 en 1re et 3 h 30 en terminale. Et là, pour les syndicats, le bât blesse. Pour le SNES (FSU), « réduction de l’offre de formation, généralisation des enseignements… Tout est fait pour que la spécificité de la voie technologique, c’est-à-dire ce qui a permis la réussite des jeunes, soit effacée du second degré ». Le SNALC voit dans la réforme une attaque du fondement même de l’enseignement technologique : « Avec 13 heures d’enseignement technologiques sur 32 heures en classe de 1re, et 15 heures sur 32 en terminale, peut-on encore qualifier cette voie de formation de voie technologique ? » Le projet de réforme sera présenté au Conseil supérieur de l’éducation le 1er avril pour être mis en œuvre en 1re à la rentrée 2011 et en terminale à la rentrée 2012. Les séries sciences et technologies de la gestion (STG) et sciences et technologies des domaines sanitaire et social (ST2S) feront également l’objet d’une réforme qui sera appliquée à la rentrée 2012.

 



recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES