Non à la base élèves

Base élèves



2010, année du big bang : manif. du 23 mars à Uzès

Logo FSU

Alors que les réformes se traduisent par la baisse des pensions et l’appauvrissement des retraités,

le Président de la République a pris date pour de nouvelles régressions.

manif 23 mars 10

Nicolas Sarkozy a annoncé que 2010 serait l’année de remise à plat de la question des retraites. Après avoir imposé un allongement de la durée de cotisation à 40 puis 41 annuités, le gouvernement Fillon poursuit dans son objectif de démantèlement des retraites par répartition. Le gouvernement et le MEDEF ont pour objectif de reculer l’âge de départ à la retraite, certains évoquant même les 67 ans de l’Allemagne ! On connaît le faible taux d’emploi des seniors, (40 % seulement des salariés sont encore en activité à 59 ans, un grand nombre d’entre eux n’est pas en capacité de poursuivre leur activité), une telle décision aurait donc pour effet d’augmenter encore le poids de la décote, dégradant davantage le niveau de la pension.

manif 23 mars 10 2

Les réformes Balladur de 1993, la loi Fillon de 2003, annoncées comme devant sauver le système de retraites par répartition ont au contraire conduit à des dégradations extrêmement fortes en pénalisant lourdement les femmes, les salariés qui ont connu le chômage, la précarité, le temps partiel et en instituant des mécanismes pesant sur le niveau des pensions.

Aujourd’hui, pour l’ensemble des salariés, le gouvernement envisage de reporter l’âge légal de départ à la retraite.

manif 23 mars 10 3

Pour les fonctionnaires, il envisage également de dégrader encore les pensions en supprimant la référence des 6 derniers mois dans le calcul du montant des pensions. La FSU réaffirme la défense des 37,5 annuités, les 75% et le calcul sur les six derniers mois.

manif 23 mars 10

La FSU, première organisation de la fonction publique, s’est prononcée dans son congrès contre toute nouvelle dégradation des retraites et pour la défense du code des pensions.

Elle s’oppose à l’alignement des régimes de retraite dont le but est de cautionner la baisse des pensions et celle des retraites pour l’ensemble des salariés.

Pour la FSU, il s’agit de répondre aux revendications des salariés pour obtenir une retraite à taux plein et garantir le départ à 60 ans selon des modalités propres aux différents régimes.

La FSU défend le maintien du niveau de vie des salariés au moment où ils cessent leur activité. Pour cela il faut accroître les moyens de financement des régimes de retraite et privilégier des politiques favorables à l’emploi et aux salaires. Une réforme systémique comme celle étudiée dans le cadre du COR ne répond pas à cette exigence et fait, au contraire, le choix de la baisse des pensions.

La FSU s’engage à tout mettre en œuvre pour mobiliser les fonctionnaires et agents publics et sera à l’initiative pour combattre toute régression dans le public et le privé.

D’autres choix que ceux avancés par le gouvernement sont possibles pour pérenniser et renforcer notre système de retraite.

manif 23 mars 10 4



recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES