Communiqué de Bernard RIEU : Maire de Vallabrix et secrétaire de la Section PCF de l’Uzège-Pont du Gard

A cette rentrée scolaire, la politique de restriction des moyens alloués à l’éducation nationale, a généré dans l’Uzège, comme partout en France, un certain nombre de problèmes :
- sureffectifs dans les classes
- affectation de jeunes enseignants sans formation
- sous-scolarisation des enfants de 2 ans en maternelle
- manque de personnel d’encadrement (surveillants)

Une mobilisation rapide des parents, des élus, des enseignants a permis des avancées dans quelques établissements.
A Saint-Maximin avec la création d’une quatrième classe qui permet d’abaisser les effectifs de 27 à 20 et une meilleure organisation pédagogique.
Au Lycée Gide d’Uzès avec la création d’une quatrième classe de Première S.

Cependant, des problèmes persistent dans ce lycée : classes de seconde et de Première L à 32-33 élèves, manque criant de locaux, service de restauration inadapté aux effectifs.

Dès la rentrée 2009, j’avais demandé au Président de Région d’engager rapidement des travaux pour remédier à l’insuffisance notoire des locaux (salles de classe, foyer,  restaurant, locaux sportifs).
Seuls deux préfabriqués ont été installés dans la cour. La Région doit assumer ses responsabilités et trouver des solutions concrètes dans l’immédiat en particulier pour la restauration.

Au nom des communistes de l’Uzège, j’appelle les parents, les élus, les enseignants, les lycéens à maintenir la pression pour restaurer partout un système éducatif de qualité.



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES