Retraites: un mouvement très ancré en Uzège

Article Midi Libre Uzès

retraites 28 oct.jpg

Les rangs des manifestants contre le nouveau régime des retraites  se sont amenuisés (200- 250 estimation des organisateurs) car les vacances scolaires ont éloignés notamment les lycéens et certains parents et enseignants. Mais la détermination affiché aux accents de l’Internationale est toujours solidement ancrée en Uzège où le doute n’est pas permis.

« Certes, dit un responsable syndical , la loi a été votée après approbation du Sénat. Mais pour qu’elle soit appliquée il faut qu’elle soit promulguée et que les décrets d’applications soient publiés. Certaines lois (contrat première embauche par exemple) ont été promulguées, mais ne sont pas appliquées. »

Un large appui de la population confirmé par les sondages, conforte l’Intersyndicale à poursuivre son action d’autant  qu’elle note «un aveu d’échec» du Gouvernement qui envisag e de devoir revenir sur les retraites dès 2013.
 



Mobilisation à Uzès (Gard) contre la réforme des retraites : le comité unitaire de défense des retraites et l’intersyndicale ne désarment pas.

Manif. 28 oct

A Uzès, ce jeudi 28 octobre, la 7ème journée de mobilisation contre la réforme des retraites a rassemblé un peu plus  de 200 personnes.

Malgré les vacances, cette manifestation confirme l’ancrage local du mouvement sur l’Uzège.

 Manif. 28 oct (2)

Le cortège, composé d’un public très élargi : les syndicats, le comité de soutien avec ses partis politiques et des associations, des lycéens, la  confédération paysanne, la ligue des droits de l’Homme  et beaucoup de personnes solidaires, a encore une fois montré sa détermination.

 Manif. 28 oct (3)

Pour les nombreux participants, cette réforme arbitraire, injuste et inefficace touche d’abord les plus précaires : les jeunes, les femmes, les sans emploi et les travailleurs pauvres. Elle  ne règle en rien le problème de financement comme le prouve un amendement de dernière minute qui fixe un nouveau rendez-vous en 2013.

Manif. 28 oct (4)

Le retrait de la loi  du C.P.E. montre que tout est encore possible.

Une nouvelle journée de mobilisation est annoncée pour le samedi 6 novembre .     



Communiqué du Comité Unitaire de défense des Retraites de l’Uzège-Pont du Gard

Soutien aux grévistes et défense du droit de grève

L’engagement dans la grève n’est pas sans risque pour les grévistes, en particulier pour les salarié-e-s des raffineries qui se trouvent aujourd’hui aux avant-postes de la lutte. De plus en plus de dépôts sont pris d’assaut par les forces de l’ordre au mépris du droit de grève. Le gouvernement prend des mesures illégales contre les grévistes, mesures que même la justice est obligée de dénoncer. C’est dire ! Le gouvernement s’en prend au droit de grève qui est un droit républicain constitutionnel. Défendons le droit de grève !
Cet engagement des grévistes n’est pas non plus sans effet financier. C’est pourquoi des caisses de solidarité se mettent peu à peu en place pour permettre aux personnes en lutte de tenir leurs positions dans les meilleures conditions. C’est pourquoi  le comité unitaire des retraites de l’Uzège appelle toutes et tous à soutenir financièrement ce mouvement et les grévistes.
Envoyez votre soutien financier  pour les grévistes et leurs familles  à FNIC, 263 rue de Paris, Case 429, 93514 Montreuil Cedex (syndicats des industries chimiques) ou bien versez vos contributions aux collectes organisées dans les manifs.

Abolition de la loi sur les retraites à la Sarko
Quand ils affirment qu’ils défendent la retraite par répartition, Sarkozi et ses ministres mentent. Pour Sarkozy c’est une affaire de vengeance personnelle contre 1936, contre le programme du CNR de 44 et contre Mai 68. Mais il en fait aussi une affaire personnelle pour se placer et placer sa famille et ses amis dans le futur marché juteux des retraites par capitalisation (versements à des fonds de pension privés, à des assurances privées, qui jouent ensuite nos versements à la bourse).

En reculant l’âge de la retraite, la loi rend de fait impossible à l’avenir pour les françaises et les français l’obtention d’une retraite à taux plein. Cette loi mise donc sur un système de retraite par capitalisation. De nombreuses organisations officielles et internationales prônent la disparition de la retraite par répartition. Tous incitent Sarkozy en 2010 (après Balladur en 93 et Fillon en 2003) à  détruire peu à peu la retraite par répartition et l’idéal de solidarité inter-générationnelle qu’elle contient.Cette destruction ne figurait pas au programme du candidat Sarkozy. Aujourd’hui 71% d’opinions en France refusent cette réforme et ce n’est pas un vote par le parlement qui suffira à arrêter la lutte contre cette loi.

Nous continuons et continuerons à nous battre contre une loi injuste.

Cette loi est injuste : elle fait payer la crise du capitalisme aux salarié-e-s et au peuple des plus démunis, elle épargne les riches et les classes aisées.
C’est en continuant à nous battre que nous montrerons à ce gouvernement du mépris que nous sommes tous attachés au modèle de retraite par répartition. Avant d’être un choix économique, c’est un choix de société et de solidarité.

Citoyennes, Citoyens ! Cette lutte vous appartient ! Cette lutte nous appartient !



MANIFESTATION DÉPARTEMENTALE JEUDI 28 OCTOBRE

JEUDI 28 OCTOBRE À 15H À NÎMES
(av. J. Jaurés, pl. Jules Guesde)

Alès, 10h, place de la Mairie,

Bagnols, 10h devant la Poste,

Uzès, 10h, Esplanade, rassemblement et manif

Le Vigan 10h30 : Rassemblement devant la mairie



FCPE de l’Uzège : Flash Info n°12

n° 12.10.11
du 23/10/10

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com

Collège JL Trintignant

·          Voyage en Angleterre des classes de 3ème :
Rappel : Le nombre d’élèves souhaitant participer à ce voyage est supérieur au nombre de places disponibles en l’état actuel de son organisation. Les élèves seraient donc tirés au sort !!
Lors du Conseil d’Administration du 05 octobre, la représentante de la FCPE s’est vivement insurgée contre cette procédure.

Malgré cette opposition, soutenue par d’autres membres du CA, il a été procédé au tirage au sort, vendredi 15 octobre après-midi !

La FCPE condamne ce déni de démocratie, le fera savoir à Madame la Principale et demandera que cette question soit portée à l’ordre du jour du prochain Conseil d’Administration.
Pour la FCPE, seule une organisation différente du voyage doit être envisagée pour permettre à tous les élèves d’y participer !

Lycée Charles Gide

Les Associations de Parents d’Élèves ont été reçues par Monsieur le Proviseur, mercredi 20 octobre. Seule la FCPE était présente !

·          Philosophie :
Monsieur le Proviseur, pas plus que la FCPE, n’a eu de nouvelles du Rectorat.
Nous l’avons prévenu qu’au cas où la situation ne serait pas apurée au retour des vacances de la Toussaint, la FCPE prendrait ses responsabilités !
Monsieur le Proviseur nous a informés que Mademoiselle Cabane, contractuelle, ne serait pas payée pendant les prochaines vacances, des heures qu’elle assure sur le remplacement de Monsieur Couilhac. Aussi, ne donnera-t-elle pas de devoir qu’elle devrait corriger pendant ces congés ! Ceci nous est apparu justifié. Ce sont donc, encore une fois, les élèves qui pâtiront des économies rectorales.

·          Projet Gendarmerie :
Monsieur le Proviseur indique que la Région a prévu pour la rentrée 2011, l’implantation de trois nouvelles structures mobiles sur celles existantes.
Le projet Gendarmerie a bien été acté par la Région mais aucune information n’a été communiquée sur son phasage.
Pour notre part, nous l’informons que nous n’avons aucune réponse aux deux demandes d’audience que nous avons adressées à Monsieur Frêche, avec copie à Messieurs Delacroix, Président de la Commission Éducation-Lycée de la région et Verdier, Conseiller Régional, Membre du Conseil d’Administration.
Nous avons sollicité Monsieur le Proviseur pour qu’il joigne à la convocation de Monsieur Verdier au prochain Conseil d’Administration, une note pour qu’il éclaire la situation.

·          Rentrée 2011 :
Monsieur le Proviseur nous fait part des prévisions de rentrée 2011 qu’il a du communiquer au Rectorat.
Prévisions : 260 Terminales ; 330 1ères ; 345 2ndes ; 935 élèves au total !!

·          Conseils de Classe :
Les conseils de classe du 1er trimestre auront lieu du 29 novembre au 09 décembre.

·          Informations post-bac :
Trois sorties sont programmées ; les dates seront communiquées ultérieurement :
o         Université de Montpellier
o         Forum lycéen à Nîmes
o         ITER à Cadarache pour les Terminales S

·          Travaux :
o         Des reprises de maçonnerie des travaux de l’été seront exécutées pendant les vacances de Toussaint.
o         Sont programmées sur les structures mobiles:
- résorption des fuites
- création d’accès handicapés
- pose d’extincteurs
- pose de barreaux aux fenêtres de celle recevant du matériel informatique

·          Conseil d’Administration :
Le prochain CA aura lieu le jeudi 04 novembre

Conseil Local

Le Conseil Local FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès se réunira mercredi 03 novembre à 20h30 à la MJC Place de Verdun 30700 – Uzès
Ordre du Jour :
·          Actualités des différents établissements
·          Voyage en Angleterre au Collège JL Trintignant
·          Occitan et Philosophie
·          Préparation des différents Conseils d’Administration
·          Questions diverses

parce qu’il est plus difficile d’agir seul que tous ensemble
pour être informés régulièrement
REJOIGNEZ la fcpe
Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com



Les jeunes exigent un droit à la retraite et à l’avenir

avenir jeunes



Communiqué CFDT, CFE/CGC, CFTC, CGT, FSU, UNSA

Les journées du samedi 16 et du mardi 19 octobre 2010 confirment que la mobilisation est ancrée dans la durée à un haut niveau. Ce sont des millions de salariés qui dans le cadre de ces 6 journées d’action depuis début septembre affirment vouloir une autre réforme des retraites juste et efficace et l’ouverture de négociations avec les syndicats.

L’ampleur des mobilisations confirme qu’au-delà de la réforme des retraites, l’emploi, les salaires, les conditions de travail mais aussi l’avenir des jeunes sont restés sans réponses efficaces notamment depuis l’aggravation des situations liée à la crise financière de 2008. Les organisations syndicales conviennent de travailler ensemble sur ces questions dans les semaines à venir afin d’interpeller le gouvernement et le patronat.

Différents sondages réalisés ces derniers jours confirment que le mouvement recueille un très large appui de la population confirmant que c’est par  un large débat public et une véritable concertation en amont qu’il faut aborder une  réforme importante comme celle des retraites.

Les organisations syndicales appellent leurs organisations à poursuivre leurs mobilisations afin de rassembler le plus grand nombre et d’amplifier le soutien de l’opinion publique. Elles appellent leurs organisations dans les territoires, les entreprises, les administrations à poursuivre les initiatives unitaires. Elles veilleront au  respect des biens et des personnes.

Le gouvernement porte la responsabilité pleine et entière de la poursuite de la mobilisation compte tenu de son attitude intransigeante, de son absence d’écoute et de ses provocations à répétition. Il ne peut pas répondre à la situation actuelle par le déni et la répression.

Les organisations syndicales appellent solennellement le gouvernement et les parlementaires à ne pas adopter cette réforme en l’état.

Les organisations syndicales confirment que c’est par un large débat public et une véritable concertation en amont qu’il faut aborder une  réforme importante comme celle des retraites.

Fortes du soutien des salariés, des jeunes et d’une majorité de la population et face à une attitude intransigeante du gouvernement et du chef de l’Etat, les organisations syndicales décident de continuer et d’élargir la mobilisation.

Elles décident de deux nouvelles journées de mobilisation :

§              le jeudi 28 octobre : une journée nationale de grèves et de manifestations dans la semaine du vote au Parlement.

§              le samedi 6 novembre : une journée de mobilisations et de manifestations avant la promulgation de la loi par le chef de l’Etat.

Les organisations syndicales se retrouveront le 4 novembre.

 

Le 21 octobre 2010



Retraites: Uzès encore et toujours mobilisée

Article Midi Libre Uzès

retraites 19.jpg

Plus de 550 manifestants (officiellement 400) ont encore défilé mardi matin, rues du Collège, Masbourguet et Sigalon, précédés cette fois de deux ou trois jeunes enfants en blouse blanche, marquant ainsi que leurs professeurs des écoles étaient en grève. C’’est donc une mobilisation, toujours aussi forte et déterminée, des salariés du public et du privé, des sans emploi, des retraités , et des jeunes,   qui a permis ce nouveau succès.
En effet près de 150 lycéens, des lycées Gide et Guynemer, sérieusement  rangés derrière leur banderoles,  étaient encore présents pour rappeler leur attachement aux acquis sociaux conquis par les générations précédentes. Leur représentant était explicite quant à leur engagement qu’il inscrit dans la durée.
Tous ensemble, les manifestants, confortés dans leur action par l’engagement de nouvelles tranches de salariés,  ont proclamé leur attachement à la retraite à 60 ans et leur refus de cette réforme injuste  qui n’assure pas le financement des retraites pour les générations futures.

 



Action en Uzège jeudi 21 octobre à 17h

Appel à tous les militants

La section locale du SNES (FSU) de l’Uzège appelle tous les militants disponibles à se joindre aux SNUipp (FSU) et Solidaires, pour mener une action de tractage sur le mouvement en cours concernant les retraites :
Jeudi 21 octobre à partir de 17h au rond-point de l’europe (celui qui dessert Carrefour).

N’hésitez pas à faire suivre ce message.



Retraites: nouvelle journée de manifestations le mardi 19 octobre



12345

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES