Rhytmes scolaire : revue de presse

Articles : le café pédagogique

Rythmes scolaires : Consensus et décisions restent à venir

Rhytmes scolaire : revue de presse dans Revue de presse rythmes01Mardi 25 janvier, Christian Forestier et Odile Quintin, présidents du Comité de pilotage de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires, ont remis leur « rapport de synthèse » à Luc Chatel. Un « document sans précédent », pour C. Forestier, mais qui ne devrait pas rester sans conséquences malgré l’absence de consensus et l’importance des enjeux. Luc Chatel a annoncé des décisions en juin 2011.

 

Consensus ou pseudo consensus ? Le grand apport de ce rapport, pour Christian Forestier, c’est la largeur de l’éventail des consultations. Le Comité a auditionné les organisations syndicales, les parents, les associations complémentaires, les lycéens, mais aussi les églises, les organisations économiques, les collectivités locales. Se sont ajoutés des consultations académiques et des témoignages sur le site web du Comité. Pour C. Forestier, le comité de pilotage aboutit à « un consensus ou un quasi consensus » sur de nombreux points. Mais le rapport montre surtout l’ampleur des divergences et la décision du Comité de ne pas arbitrer entre les intérêts et de ne pas faire de propositions. Le consensus n’existe que sur la nécessité d’un changement, les rythmes actuels semblant trop lourds à tout le monde, et sur l’idée qu’il faut appréhender le problème dans toutes ses dimensions. Il est vrai que la France compte plus d’heures de cours que ses voisins, répartis sur un nombre de journées inférieur, situation qui génère la fatigue et aggrave les inégalités scolaires. Et que jouer sur le temps a des impacts sur l’ensemble de la société.

Lisez le reportage du Café

 

Rythmes scolaires : Méfiances syndicales

cchevalier01 dans Revue de presse« L’avis des enseignants doit être pris en compte ». C’est le leitmotiv des réactions syndicales qui diffèrent par ailleurs sur leurs commentaires.

 

« Pour l’école primaire, cette mise à plat sonne comme un désaveu de la politique imposée depuis 2008 où l’aide personnalisée et les nouveaux programmes ont considérablement déséquilibré et alourdi la journée des élèves », écrit le Snuipp. Il insiste aussi sur le fait que la réforme des rythmes « nécessitera un soutien budgétaire » et un compromis. Deux conditions qui restent à remplir.

 

« En soulignant l’incompatibilité de l’aide personnalisée imposée à la hussarde avec l’organisation équilibrée des rythmes de l’enfant, ce rapport rappelle que précipitation et absence de réelle concertation sont très mauvaises conseillères », écrit le Se-Unsa. Pour le syndicat l’amélioration du bien-être des élèves doit aussi rimer avec amélioration des conditions d’exercice des enseignants ».

Snuipp

Se-Unsa

 

Rythmes : Les exigences des parents et des associations complémentaires

hazan« Des constats aux actes, il y a plusieurs pas », nous confie Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE, première association de parents d’élèves. « Nous demandons des mesures d’application sans délai et l’engagement des concertations nécessaires pour mettre en oeuvre le retour à 5 conformément à la circulaire de rentrée 2010 et au consensus remarqué sur la nocivité de la semaine de 4 jours ». La FCPE veut aussi obtenir la seconde semaine de congé complète et le pont de l’ascension dès 2011-2012 contre une réduction de 3 jours en été.

 

La FCPE défénd aussi une exigence particulière : l’engagement d’une pause méridienne d’au moins 90 minutes pour tous les élèves. « Il n’y a aucune raison de différer jusqu’en 2013 pour installer ces mesures ou les démarrer »,explique Jean-Jacques Hazan, soulignant que la dernière est « une simple question d’organisation interne aux services de l’éducation nationale ».

 

« Tout cela va dans la bonne direction, mais il faut envisager une application rapide », nous a déclaré François Testu, président de la Jeunesse au Plein Air et membre du Comité de pilotage.  « D’autant que le consensus est fragile ». La JPA avait de son coté construit une plate forme consensuelle avec la plupart des acteurs de l’Ecole.  « On a pas eu besoin de longtemps pour arriver au consensus et le climat actuel y pousse. Mais il faut maintenant déboucher sur l’action ».

 



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES