FCPE de l’Uzège : Flash Info n°41

n° 41.10.11
du 23/06/11

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com

Collège JL Trintignant

Réunion bilan du Comité d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté du 20 juin :
·         Prévention et Secours Civiques de niveau 1 :
85 élèves de 4ème ont obtenu leur brevet (les malades feront la formation l’année prochaine et un élève ne s’est pas présenté « pour un problème de financement » alors que le FSE avait accepté de payer à la place de la famille). Le personnel de l’établissement est très satisfait des intervenants.
Le financement de cette action sera traité dès le premier CA 2011/2012.
·         Don du sang :
36 personnes se sont présentées mais seulement 27 ont pu donner.
·         Forum des classes de 5ème :
4 ateliers sur le thème : Goût/Saveur/Senteur, avec les intervenants de Logos, Ripost, Ligue contre le cancer.
90% des élèves ont apprécié la journée mais on déplore que les quelques élèves de 3ème qui s’étaient engagés à faire un compte rendu n’aient rien rendu.
À renouveler avec un adulte référent pour les élèves de 3ème.
·         Intervention de la MJC :
4 ateliers « Préventions santé » de 2h00 sous forme de groupes de paroles pour une classe de 3ème (qui a adhéré) et une classe de 4ème (qui n’a pas adhéré).
·         Intervention de la MFR de Castillon du Gard :
4 ateliers « Préventions » pour 2 classes de 4ème, animés par 8 élèves de la MFR. Des supports restent au CDI.
À renouveler !
·         Vie affective et sexuelle :
Des interventions ont été faites par les professeurs de SVT et l’infirmière dans les classes de 3ème et de 4ème.
À renouveler avant les vacances de Noël.
·         Projets innovants 2011/2012 :
o           1 classe doit travailler sur les Réseaux sociaux avec Logos.
o           Monsieur Vanandruel, kinésithérapeute, doit intervenir sur les problèmes de dos.

BACCALAURÉAT

Prise sans aucune concertation, la décision de Luc Chatel suite à la fuite avérée de l’épreuve de Mathématiques de la série S, est en train de pénaliser beaucoup de lycéens qui ont réussi l’exercice numéro un, sans avoir pour autant profiter de la fuite de ce sujet, et qui, en revanche, ont peiné sur l’exercice numéro trois, noté sur sept points.
En outre, dans l’exercice numéro deux, noté sur quatre points, une erreur de texte a été relevée sur la QCM (Question à choix multiples) puisqu’on disait qu’une seule réponse était possible, alors que deux réponses l’étaient mathématiquement. Cela veut dire que bon nombre d’élèves se sont abstenus de répondre, pensant qu’ils étaient dans l’erreur.

Cette nouvelle arrive quelques jours après que trois mille copies de philosophie se soient retrouvées sans correcteur. Cela prouve, une fois de plus, le manque dramatique de personnel titulaire et d’organisation que subit l’Éducation Nationale dû aux politiques gouvernementales de suppression de postes dans les services publics.

La seule solution satisfaisante sur le plan moral serait l’annulation pure et simple et la réorganisation de l’épreuve ou partie de l’épreuve comme le préconise l’association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public. Peut-être est-ce trop compliqué mais, en tout état de cause, il appartient au ministre de trouver une solution qui rétablisse véritablement l’égalité entre les candidats et de consulter pour cela la communauté éducative.

Aussi, la FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès invite les parents concernés à faire remonter leur mécontentement auprès du Recteur de l’Académie sur la boîte électronique de son cabinet :
Directeur.Cabinet@ac-montpellier.fr

Par ailleurs, Luc Chatel a annoncé le 23 juin au matin : « Je pense qu’à la suite des propositions des fédérations de parents d’élèves et des organisations lycéennes, nous devons réfléchir à l’organisation du bac et à la sécurisation plus forte des épreuves, c’est ce que j’ai demandé à l’Inspection générale de l’administration de l’Education nationale ».
En effet, le 22 juin, la FCPE, la FIDL et l’UNL déclaraient que « cet incident très problématique est significatif de la nécessité désormais urgente de revoir les modalités d’organisation du baccalauréat, ainsi que de sortir du modèle d’un diplôme uniquement fondé sur l’examen terminal, ce qui n’est pas toujours bénéfique pour les élèves. Malheureusement, le ministre n’a pas souhaité le faire lors de la réforme du lycée de 2010″. À suivre…

À suivre aussi les rumeurs de fraude des épreuves d’Anglais et de Physique de la série S !!!

Système éducatif

·         Cours le matin, Sport et Culture l’après-midi :
Fidèle à sa politique de communication, Luc Chatel a annoncé sans aucune consultation préalable, l’extension de la pseudo expérimentation « Cours le matin, sport l’après-midi » lancée l’an dernier, sans attendre une véritable évaluation du dispositif, qui devait être faite à l’issue d’une période de trois ans.

Cette expérimentation crée une confusion entre activités sportives et EPS, entre activités artistiques ou culturelles et enseignements artistiques (Education musicale, Arts plastiques). Elle constitue en outre une étape supplémentaire dans la partition entre enseignements jugés « fondamentaux » et enseignements considérés comme « accessoires », ce qui pourrait rapidement aboutir à une mise en cause de l’EPS et des enseignements artistiques comme disciplines d’enseignement à part entière. Comment ne pas mettre en relation cette opération avec le projet de l’UMP (2006) : économie de moyens avec dissociation entre « disciplines de savoirs » placées le matin et assurées par l’Etat et « disciplines de vie » (citoyenneté, culture, sport, activités d’éveil, découverte des métiers…) l’après midi et sous la responsabilité des collectivités territoriales.

La FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès exprime son profond désaccord avec cette conception de l’école et de la culture commune que tout élève doit pouvoir acquérir au cours de sa scolarité obligatoire.

·         Déclarations de la Rectrice d’Orléans-Tours dans la Nouvelle République du 17 juin :
La reprise des propos tenus par Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur, le 22 mai à la radio sur « les échecs scolaires imputables aux enfants d’immigrés », alors qu’études et rapports officiels (OCDE, INSEE, HCI…) prouvent le contraire (à même niveau social, les enfants d’immigrés réussissent plutôt mieux que les autres à l’école), s’inscrit dans le cadre d’une politique de stigmatisation et de division qui ne peut qu’accentuer les inégalités au sein du système éducatif.
La phrase « Si on enlève des statistiques les enfants issus de l’immigration, nos résultats ne sont pas si mauvais ni si différents de ceux des pays européens… », prononcée par la Rectrice de l’Académie d’Orléans-Tours bafoue les valeurs de l’École de la République auxquelles la FCPE est profondément attachée. Inacceptable !!

parce qu’il est plus difficile d’agir seul que tous ensemble
pour être informés régulièrement
REJOIGNEZ la fcpe
(bulletin d’adhésion en PJ)

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com



recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES