Les dieux de l’estrade

Les dieux de l'estrade dans Actualités

Extrait du calendrier, mis en ligne par un collectif de profs en colère.

«L’école est nue». En s’inspirant des dieux du stade, une quinzaine de profs ont décidé d’illustrer leur «révolte» en… posant nu pour un calendrier, devant un tableau noir ou dans une salle de gymnastique.

Le collectif, regroupant quinze enseignants, «dénonce l’abandon par l’Etat de sa mission de service publique d’éducation» et appelle «tous les « dépouillés » de l’Education nationale» à les rejoindre.

«Professeurs, parents, élèves et citoyens, il est encore temps d’inverser le cours délétère des pseudo « réformes » qui transforment l’école en garderie sociale et transfèrent ses missions vers le secteur privé, au profit des plus riches et des mieux informés», estiment les professeurs.

Dans leur «manifeste contre le dépouillement de l’école», [à retrouver ici], et qui recueillait vendredi matin plus de 2.330 signatures, le collectif déplore une école «nue non seulement parce qu’elle est privée de moyens financiers, mais aussi et surtout parce qu’elle est amputée progressivement de son sens».

Les qualificatifs ne manquent pas: école «dépouillée, abandonnée, dégarnie», professeurs «démunis, destitués», élèves «spoliés, appauvris, dépecés»…

Extraits:

 dans Collectif éducation

-> L’intégralité du calendrier, consultable ici.

 

Communiqués de presse

Les Dépouillés répondent au ministre de l’Éducation nationale, invité du 12/13 sur France 3 du 18 septembre

Monsieur le ministre,

Qui dévalorise l’institution scolaire ?
15 professeurs dénudés symboliquement ou un gouvernement qui envoie les nouveaux enseignants non formés, donc « tout nus » devant les élèves ?

Qui ne respecte pas le statut de l’enseignant ?
15 professeurs dénudés symboliquement ou un ministère qui supprime 80 000 postes de titulaires en cinq ans puis recrute des personnels non qualifiés, précaires et sous payés ?

Qui dénigre l’école ?
15 professeurs dénudés symboliquement ou un ministre qui prétend former des citoyens avec des cours de morale alors qu’il supprime des cours d’histoire ?

Qui s’attaque aux valeurs de la République ?
15 professeurs dénudés symboliquement ou un président qui affirme que jamais l’instituteur ne pourra remplacer le curé dans la transmission des valeurs ?

Qui salit l’image de l’enseignant ?
15 professeurs dénudés symboliquement ou une pseudo-réforme qui propose un seul enseignant pour un « accompagnement personnalisé » auprès de 30 lycéens en même temps ?

Qui ne respecte pas la démocratie sociale ?
15 professeurs dénudés symboliquement ou un gouvernement qui passe en force des lois destructrices au mépris du dialogue social et des mobilisations massives ?

Qu’est-ce qui est choquant, monsieur le Ministre ?
15 professeurs dénudés symboliquement ou un ministère qui supprime la carte scolaire et instaure « l’autonomie » des établissements, donc une inégalité profonde entre les élèves ?

Mais vous avez raison sur un point, monsieur le Ministre, les Français sont très attachés à l’école publique : depuis dix jours, plus de 9 000 citoyens ont déjà signé le Manifeste contre le dépouillement de l’école. Ils ont compris que, loin de dénigrer l’école, la « geste » des dépouillés cherche à lui redonner la dignité que votre gouvernement lui enlève davantage chaque jour. Nous espérons que vous entendrez leur révolte qui n’est pas minoritaire.

Le Collectif contre le dépouillement de l’école, le 19 septembre 2011

 

 



recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES