Education: Aubry-Hollande, cherchez la différence …

Article Libé.fr

Aubry hollande sur france 2 le 12 oct 2011 Reuters Ho News
Vous êtes de gauche, vous voulez voter dimanche au second tour de la primaire et vous vous demandez  quelles sont les différences entre les deux « impétrants » en matière d’éducation. Dur, dur …

Si l’on voulait être lapidaire, on répondrait: un chiffre. François Hollande promet de recruter 60 000 personnes en cinq ans dans l’Education nationale, à raison de 12 000 par an. Et pas Martine Aubry. Ce sera, pour l’essentiel « des enseignants mais aussi des psychologues, des infirmières, des surveillants, bref tout ce qui fait fonctionner nos établissements« , a redit Hollande lors du dernier débat télé mercredi soir.

Le chiffre de la discorde correspond grosso modo aux suppressions de postes de ces cinq dernières années: autour de 9 000 en 2007, 11 200 en 2008, 13 500 en 2009, 16 000 en 2010 et 16 000 en 2011. Ce qui donne un total de 66 000. Il faudrait encore y ajouter les 14 000 prévus dans le projet de de budget 2012.

Martine Aubry est évidemment d’accord pour arrêter les suppressions de postes – c’est écrit dans le programme du PS adopté à l’issue de la Convention pour l’égalité réelle. Mais elle refuse de donner des chiffres. Pour elle, c’est mettre la charrue avant les boeufs: il faut d’abord définir un grand projet pour l’école, puis en fonction des réformes, voir précisément où sont les besoins en enseignants, et combien.

La promesse chiffrée de François Hollande semble même l’énerver prodigieusement. Chaque fois que le sujet revient sur la table, elle le tacle, avec des formules aussi aimables que: « affirmer « j’en rajoute 60 000 et basta, je vais avoir le vote des enseignants », ce n’est pas ma façon d’être » (dans les locaux de Libé le 19 septembre). Ou, plus dans l’ironie: « je suis contente que François Hollande fasse maintenant une priorité de l’éducation et qu’il ait changé d’avis car il y a encore quelques jours, il disait vouloir sanctuariser le budget de l’éducation à ce qu’il est aujourd’hui » (le 10 septembre). Aubry faisait ici  allusion à une interview publiée le 5 avril 2011 sur lexpress.fr. Enfin, on retiendra aussi le tranchant  « Et ça coûte combien ?« , lancé lors du dernier débat à 6.Mercredi soir, le chiffre a encore donné lieu à un vif échange mais pour tout dire, assez incompréhensible. Martine Aubry a implicitement reproché à François Hollande de ne pas jouer franc jeu, en annonçant d’un côté qu’il allait recruter 60 000 profs mais en en supprimant autant d’un autre côté, du fait de la fin des redoublements qu’il défend.

- « Tu disais que tu souhaitais créer 60 000 emplois mais tu en supprimes à nouveau 60 000 puisque le redoublement c’est des profs en moins » (les élèves restant une année de moins dans le système, ils sont moins nombreux, nécessitant alors moins de profs, ndlr), a-t- elle lancé.

- « Mais non, a rétorqué l’autre impétrant, le redoublement c’est des effectifs en plus. Et je ne dis pas qu’il faut supprimer tous les redoublements« .

Puis devant l’insistance de Martine Aubry, il a ajouté un brin agacé: « je ne comprends pas le raisonnement. On peut avoir moins de redoublements  et plus d’enseignants pour suivre les élèves, c’est l’objectif« .

Mais devant la technicité des échanges, on peut craindre que beaucoupt aient lâché entretemps…

Il est sûr qu’une telle annonce chiffrée a un coût – 2,5 milliards d’euros sur 5 ans selon Hollande. Sans parler du fait que le candidat, chantre d’une gestion rigoureuse et d’un redressement des finances publiques, risque ainsi de se lier les mains. Les syndicats, apparemment surpris, n’en demandaient sans doute pas tant. S’ils réclament un plan pluriannuel de recrutements, ils veulent aussi un grand débat sur l’école malmenée par les 5 ans de sarkozysme.

En plus, si la gauche passe, il lui faudra aussi parler revalorisation – les enseignants français sont parmi les plus mal payés des pays développés, sauf en fin de carrière,  selon l’OCDE, et ils perdent chaque année de leur pouvoir d’achat.

Pour le reste, il faut bien l’avouer: il n’y a pas vraiment de différence, hormis dans le style, les accents mis sur telle ou telle mesure, la conviction pour en parler …

Les deux « impétrants » ont ainsi tous deux évoqué à un moment ou à un autre, la nécessité de mettre plus de moyens dans le primaire et dans l’éducation prioritaire, deux secteurs actuellement sous-financés alors qu’ils sont clés pour lutter contre l’échec scolaire, sur leur volonté de revenir sur la semaine des quatre  jours et de modifier les rythmes scolaires  en général, de faire évoluer les missions et le métier enseignant, de rétablir l’année de formation en altenance des futurs enseignants, etc.

Martine Aubry a plus volontiers détaillé les mesures, quitte à paraître parfois techno. François Hollande est plus volontiers resté dans les grandes lignes, quitte à paraître flou. A noter toutefois qu’avec la dispute montante autour des 60 000, il a fait passer l’éducation au stade de « grande cause » de son (futur ?)  quinquennat, terme réservé jusqu’ici à la jeunesse.

Crédit photo: Martine Aubry et François Hollande le 12 octobre au soir sur France 2 (Reuters/Ho News)



FCPE de l’Uzège : Flash Info n°10

n° 10.11.12 du 15/10/11

Collèges et Lycées d’Uzès

fcpe30700@gmail.com
Élections aux Conseils d’Administration

Les résultats des élections des représentants des parents d’élèves au Conseil d’Administration des différents établissements secondaires d’Uzès, en sièges, sont les suivants :

·          Lycée Charles Gide :          3 FCPE – 1 PEEP – 1 APDESU
·          Collège JL Trintignant :      3 FCPE – 2 PEEP – 1 APDESU
·          Collège Lou Redounet :      5 FCPE – 2 PEEP

Si la FCPE a conforté sa première place des associations de parents d’élèves des établissements secondaires d’Uzès, c’est avec une augmentation très sensible du nombre de suffrages obtenus.
Elle tient sincèrement à remercier tous celles et ceux qui lui ont fait confiance et les assure qu’elle continuera d’œuvrer dans l’intérêt exclusif de leur(s) enfant(s).

Réunions Parents-Professeurs

·          Collège Lou Redounet :
-         Lundi 17 octobre : classes de 3ème.
-         Jeudi 20 octobre : classes de 4ème.
-         Jeudi 03 novembre : classes de 5ème.
-         Mardi 08 novembre : classes de 6ème.
Une première partie de 16h30 à 17h15 sera consacrée à une rencontre collective des parents avec les équipes pédagogiques de chaque classe. La seconde partie fonctionnera sur rendez-vous comme par le passé avec néanmoins une priorité pour les parents des élèves qui éprouvent quelques difficultés ou dont le travail ne paraît pas satisfaisant. Ces parents seront avertis par un courrier.
Suite à ses demandes répétées correspondant aux vœux de nombreux parents, la FCPE est satisfaite de constater que l’administration du collège ait rétabli les réunions collectives avec les équipes pédagogiques lors de cette première réunion.
·          Lycée Charles Gide :
-         Mardi 18 octobre : classes de Terminale.
-         Jeudi 14 novembre : classes de 2nde.
-         Jeudi 17 novembre : classes de 1ère.
Les réunions débuteront à 17h45.

Vacances de la Toussaint

Rappel : Dans tous les établissements, la rentrée des vacances de Toussaint se fera le mercredi 02 novembre, les cours seront ceux d’un vendredi semaine B, en compensation de celui du pont de l’Ascension.

Système éducatif

Bulletin Officiel Spécial n° 8 du 13 octobre 2011
·         Programmes des classes terminales des voies générale et technologique : à compter de l’année scolaire 2012-13 (lire).

Crise du recrutement confirmée :
Selon le ministère par exemple, seulement 18 734 candidats se sont présentés aux épreuves de professeurs des écoles. C’est à peu près le même nombre qu’au concours 2011 avec 18 136 candidats, mais avec une énorme différence : le concours 2011 offrait 3 000 postes. Il y en 5 000 au concours 2012. Depuis la masterisation, il y a bien un désintérêt des étudiants envers le métier d’enseignant !
Ces chiffres reflètent un sentiment de défiance des étudiants vis-à-vis d’un ministère qui apparaît comme dépossédant les enseignants de leur métier, les méprisant dans leur professionnalité en démantelant leur formation initiale et continue et en ayant recours à des recrutements par Pôle Emploi, comme si enseigner n’était pas un métier qui s’apprend…
En effet, en prenant un autre exemple, il y avait en 2007 en Éducation Physique et Sportive, 200 précaires pour 3422 titulaires remplaçants (TZR) ; en 2011, le nombre de TZR et de précaires sont respectivement de 1983 et 2000, c’est-à-dire quasiment identiques ! Dans le même temps donc, le nombre de TZR a baissé de 42% tandis que le nombre des précaires a été multiplié par 10 ! L’enseignement deviendrait-il un « petit boulot » ? Ce que pourrait confirmer le nombre très important de postes non pourvus, de remplacements non couverts et donc de cours non assurés depuis le début de l’année !
Le gouvernement estime sans doute pourtant qu’il y a toujours trop de remplaçants puisqu’il prévoit de supprimer encore 1077 postes de TZR au budget 2012 de l’Éducation Nationale.
La FCPE exigent toute la transparence sur les besoins réels en matière de remplacement et sur les dispositions prises par le Ministère pour les assurer dans le cadre de la continuité du Service Public d’Éducation à laquelle nos enfants ont droit !

Manuels scolaires :
·          Lors de sa conférence de rentrée, le 1er septembre, Luc Chatel avait précisé que « le ministère, en dehors d’une époque sombre de notre histoire, n’appose pas de label aux manuels scolaires ». Il avait défendu « la liberté éditoriale » qui existe en France.
Mais depuis, la pression des milieux catholiques hostiles à la théorie du genre s’est renforcée et des députés UMP ont demandé la création d’une mission parlementaire sur les manuels…
Luc Chatel vient de confier une mission sur les manuels à un Inspecteur Général !!
·          Relevant la revendication du président de la commission Entreprenariat du Medef et secrétaire national UMP de voir s’instaurer « un dialogue régulier au sein de la commission des programmes contre la vision négative de l’entreprise qui transparaît dans certains manuels », l’Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses) montre comment cette influence pèse déjà sur les programmes :
« Ainsi, en classe de seconde, le nouveau programme de SES a tenté d’évacuer le thème du chômage, avant que l’ampleur des protestations n’oblige le ministère à le réintroduire. Désormais, l’entreprise est présentée uniquement comme un agent économique, lieu central de production de richesses, d’investissement et d’innovations, ce que personne ne songeait à occulter. Mais, au prétexte de distinguer clairement économie et sociologie, les quelque 427 000 élèves qui choisissent l’enseignement de SES en seconde n’entendent plus, dorénavant, parler des relations sociales dans l’entreprise : exit donc les enjeux autour des mutations du travail. » !!

Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1) du Diplôme National du Brevet :
Le 12 octobre, la proposition de loi qui stipulait que sa formation serait assurée par les volontaires du service civique (et donc gratuite) dans le cadre d’une convention passée entre les services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) et les conseils généraux a été rejetée par l’Assemblée Nationale !!

Fichage :
Après les évaluations de CE2 et CM2, bientôt de 5ème, Base Élève en élémentaire et le Livret Personnel de Compétence en 3ème, le Ministère a présenté un dispositif de « repérage de élèves présentant des risques pour les apprentissages » destiné aux enseignants de grande section de maternelle. Il prévoit le dépistage de façon froidement bureaucratique des enfants « à risque » et leur traitement par l’enseignant avant une évaluation finale.
Ce document, qui rappelle le rapport de l’Inserm de 2005 et le rapport Benisti, fait l’unanimité des syndicats enseignants qui appellent à son boycott et de la FCPE qui exige son retrait immédiat !
Il est à noter que la PEEP, dans un communiqué de presse, se dit favorable à ce dispositif bien que non consultée préalablement…

parce qu’il est plus difficile d’agir seul que tous ensemblepour être informés régulièrementREJOIGNEZ la fcpe(bulletin d’adhésion en PJ)
Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com



recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES