Flash info n°22 de la FCPE des collèges et lycées de l’Uzège

n° 22.11.12
du 13/01/12

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com

Collèges

La FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès a appris que le Conseil Technique Académique du 11 janvier a acté la suppression des classes de 3ème DP6 des Collèges JL Trintignant et Lou Redounet et que l’Administration du LMA Guynemer refusait l’implantation d’une classe de 3ème Prépa-pro de substitution.

Pour la FCPE, cette situation n’est pas acceptable. Aussi a-t-elle écrit immédiatement au Recteur à ce sujet :

C’est avec une très grande surprise que nous avons appris qu’il n’y avait pas de création de 3ème Prépa-pro sur le bassin d’Uzès, en remplacement des 3èmes DP6 existantes.

Si l’Administration du LMA Guynemer a refusé son implantation, elle avait certainement de bonnes raisons. Mais, au-delà de questions de structure ou d’organisation, il nous paraît totalement inconcevable que ce dispositif de proximité disparaisse.

En effet, une attention particulière des Chefs d’Établissement et des équipes pédagogiques a toujours entouré les élèves des classes de 3ème DP6, évitant ainsi bon nombre de décrochages scolaires.

Nous ne doutons pas que vous soyez sensible à l’objectif national de lutte contre l’échec et le décrochage scolaires.
Aussi, nous sollicitons de votre bienveillance le fait de bien vouloir reconsidérer la situation des élèves concernés pour qui, la suppression de ce dispositif aurait des conséquences dramatiques sur leur parcours scolaire et leur avenir.

Lycée Charles Gide

Les Associations de Parents d’Élèves ont été reçues par Monsieur le Proviseur, mercredi 11 janvier.
·          Sonneries :
Le changement relève d’un souci pédagogique et éducatif. Ainsi,
o         si la sonnerie du matin est à 07h55, c’est pour que les cours commencent réellement à 08h00 ;
o         le même objectif est visé par les sonneries de fin de récréation ;
o         s’il n’y a plus qu’une sonnerie en intercours, c’est pour éviter que les élèves sortent de l’établissement pour fumer par exemple ;
o         la sonnerie de 16h25 est rétablie pour permettre aux élèves de récupérer les cars de l’Esplanade et du Redounet.
·          Dotation Horaire Globale :
La DHG allouée pour l’année scolaire 2012-2013 est de 1193 heures avec la suppression d’une classe de seconde résultant de la révision (?) de la carte scolaire.
Le Quotient Heure/Élève est donc maintenu. L’effectif de 32 élèves par classe est confirmé.
A priori, la dotation devrait couvrir les besoins. À suivre…
·          Bacs blancs :
o         Terminales : à partir du lundi 27 février, dans les conditions d’examen et l’ordre des épreuves. Les cours inter-épreuves sont cependant maintenus !
o         Premières : lundi 27 février matin : Français ; mardi 28 février après-midi : sciences pour les séries L et ES, histoire pour la série S. Les cours inter-épreuves sont cependant maintenus.
·          Affectation Post-Bac :
Les élèves de certaines classes n’ont pas encore procédé à leur enregistrement sur l’application numérique APB. La FCPE a souhaité que soit rappelée aux professeurs principaux, l’urgence de la situation dans la mesure où la saisie des inscriptions commence le 20 janvier et que le serveur est sujet à de nombreux « bugs ». (voir le site explicatif)
·          ½ Pension :
La FCPE a demandé et obtenu que des parents puissent participer à la Commission « Restauration » dont la création a été décidée lors de la réunion avec les représentants des Cuisines de l’Uzège.
·         Abords du Lycée :
Les premiers constats de l’Administration du Lycée et des parents montrent que la sécurisation des élèves est en progrès avec le regret que l’aménagement initial n’ait pas été maintenu, qu’aucune signalisation n’indique la proximité d’un établissement scolaire et qu’une zone 30 n’ait pas été créée. Pendant les heures d’ouverture, il a été constaté que le stationnement illicite est le plus souvent le fait de personnes qui attendent des élèves !
·         Contrat Unique d’Insertion :
Devant les difficultés du Service de Vie Scolaire, le Rectorat permet à Monsieur le Proviseur d’embaucher 4 CUI pour une durée de six mois. L’Administration admet donc le sous-effectif de ce service mais n’envisage pas de pérenniser les postes de surveillants supplémentaires pourtant nécessaires.
La FCPE rappelle qu’elle avait alerté le Directeur de la Prospective des Moyens et des Enseignements dès le 01 juillet 2011 à ce sujet et écrit le 31 août 2011 au Chef du Service du Pilotage, des Moyens et des Structures pour réclamer des Assistants d’Éducation (AED) supplémentaires. Ces démarches sont restées sans réponse !
Par ailleurs, Monsieur le Proviseur indique que cette autorisation d’embauche a été donnée à bien d’autres établissements.
Dans la période actuelle, la FCPE s’interroge sur objectif réel de cette mesure et sur ce que sera l’encadrement de nos enfants à la Rentrée 2012 dans la mesure où ces contrats ne sont pas renouvelables.

Système éducatif

u Orientation :
L’ONISEP vient de mettre en ligne un site qui montre la richesse de la voie Littéraire (voir).

u Nouveau Diplôme National du Brevet :
La FCPE a demandé que l’examen du texte du nouveau DNB, au Conseil Supérieur de l’Éducation du 19 janvier, soit reporté.
L’envoi, le 10 janvier du projet de texte (28 pages) pour être étudié le 11 janvier en commission collège, est à l’origine de cette réaction. La FCPE s’oppose à cette précipitation et dénonce un manque de considération de la part du Ministère.

u Vœux présidentiels 2012 :
Le 05 janvier, au Futuroscope, le Président de la République a présenté ses vœux au monde de l’éducation. La FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès revient sur quelques points concernant plus particulièrement les élèves de secondaire.

« Il faut mettre fin aux faiblesses du collège unique tel que nous le connaissons » a-t-il dit, en proposant « deux pistes de réflexion » :
·          « recentrer la 6e et la 5e sur les enseignements fondamentaux ». Qu’en sera-t-il des autres enseignements pourtant déterminants, eux aussi, dans la construction de chaque individu ? Ne serait-ce pas l’idée de la création d’écoles à plusieurs vitesses qui est sous-tendue ? Ainsi, le socle commun de connaissances et de compétences, institué par la loi Fillon pour l’école de 2005, deviendrait la norme en faisant l’impasse sur des champs entiers de la culture.
·          « assumer la diversité des parcours en 4e et 3e » car « il n’est pas normal que le collège actuel prépare exclusivement à l’enseignement général ». Il propose donc d’orienter les jeunes, dès la quatrième, vers des formations professionnelles dont l’apprentissage. Les évaluations répétitives et le fichage informatique des élèves n’auraient-ils pas été instaurés dans ce but ?
La même vision libérale de l’École est réaffirmée ; celle d’une école qui sélectionne et élimine tôt au nom de l’égalité des chances.

« Rendre le système d’alternance obligatoire en dernière année de baccalauréat professionnel ainsi qu’en CAP ». Il est donc revenu sur l’idée d’alternance développée à Nice le 18 octobre, avec l’objectif gouvernemental de 800 000 alternants en 2015. Que gagneraient les élèves à cette formation en apprentissage par rapport à la formation sous statut scolaire, d’autant plus que ces lycéens ont déjà 22 semaines de stage en entreprise et qu’il est déjà difficile de trouver, en nombre suffisant, des partenaires pouvant assurer dans des conditions pédagogiques satisfaisantes leur accueil ?

« Dans la situation financière qui est la nôtre, nous devons et nous pouvons, dans l’Education Nationale comme dans les autres services de l’Etat, faire mieux avec les mêmes moyens et ce n’est pas impossible. » Compte tenu de l’évolution croissante du nombre d’élèves, garder les mêmes moyens ne reviendrait-il pas à baisser le taux d’encadrement ?

Somme toute, la poli­tique libérale et de pression bud­gé­taire est poursuivie : réaffirmation du principe de la baisse de l’emploi public… avec de nouveaux leviers : réduire la formation du plus grand nombre aux seuls enseignements fondamentaux, faire sortir le plus rapidement possible certains jeunes du giron de l’Éducation Nationale, externaliser vers les entreprises bon nombre de ses missions… c’est donc une remise en question plus décomplexée du principe d’égalité d’accès à l’éducation !

u Suppressions de postes d’enseignant :
Pour la Rentrée 2012, la prévision rectorale s’affine.
Sur les 5 500 suppressions de postes de titulaires dans le secondaire, auxquelles il faudra rajouter les 1000 postes des étudiants stagiaires en Master 2, l’Académie de Montpellier rendra 102* postes d’enseignant :
·          en Collège : 13 postes (Gard : 5)
·          en Lycée Professionnel : 73 postes
·          en Lycée Général et Technologique : 5 postes
·          divers, répartis sur les 3 types d’établissements : 11 postes
Dans le même temps, le Rectorat prévoit une augmentation de 1377 élèves en Collège et EREA, de 770 en Lycée et une baisse de 1072 en Lycée Professionnel due à la Réforme du Bac pro en 3 ans, soit +1035 élèves en secondaire !
* la différence avec les 97 suppressions annoncées précédemment résulte de la transformation de 5 postes d’enseignant en 5 postes de Conseiller Principal d’Éducation (CPE).

u Dépense d’Éducation :
Avec 7% du PIB consacré à la dépense intérieure d’éducation en 2010, la France a dépensé moins qu’au milieu des années 1990 (7,6%). Elle a ainsi fait un bond de 20 ans en arrière pour se retrouver au niveau de la fin des années 1980.
En 1980, si l’État assurait 61% des dépenses, sa part est tombée à 54% en 2010. Inversement, les collectivités locales sont passées de 14 à 25%. Cette évolution résulte des lois de décentralisation qui leur ont peu à peu transféré l’apprentissage, les transports scolaires, le fonctionnement des établissements, la gestion des personnels techniques. Le désengagement de l’État n’est pas une opinion. C’est un fait !

d n c

Si vous ne souhaitez plus recevoir les Flashs Info, informez la FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès par un simple courriel sur la boîte électronique fcpe30700@gmail.com en indiquant votre Nom et l’établissement de votre enfant. Vous serez immédiatement retiré de la liste de diffusion.

parce qu’il est plus difficile d’agir seul que tous ensemble
pour être informés régulièrement
REJOIGNEZ la fcpe
(bulletin d’adhésion en PJ)

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com



recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES