Un naufrage évité aux écoles d’Uzès?

Article Midi Libre

Suite à l’annonce du sauvetage de l’école de Pont-des-Charrettes et d’une classe de l’école maternelle du Parc (Midi Libre du 3 février), Michel  Mahieux DDEN (délégué départemental de l’Education nationale) et Roselyne Gasco DDEN, présidente du département, membre du bureau national, émettent des réserves : «  Rien n’est sauvé ! Précisément, les fermetures sont  »non maintenues sous bénéfice d’inventaire ». La mairie doit confirmer et argumenter les effectifs (le chiffre de la rentrée prochaine). A la lecture de ces informations l’Académie arrêtera définitivement ses conclusions.  La non-fermeture est avant tout à mettre à l’acquis de la détermination des parents d’élèves et de la FCPE.

La commune a été proche du naufrage à cause de ses maladresses avec l’académie : beaucoup d’incertitudes, de valses d’hésitations dans la communication des effectifs et un constat d’erreurs dans les prévisions.

L’obligation d’inscription à la mairie des enfants scolarisés n’a été appliquée à Uzès qu’à partir de 2011 après des interventions répétées de l’académie. Néanmoins, inscriptions et pré-inscriptions se font tardivement, d’où la menace de fermeture. On constate l’absence d’interlocuteur décisionnel au sein de la mairie pour les directions d’écoles. Des courriers restent sans réponse. Aucun service scolaire n’existe.  Les carences et conséquences sont multiples : absence de sectorisation scolaire, absence dans le suivi des commissions de sécurité, diminution du budget scolaire.

Rappelons qu’en 2011 deux postes ont été fermés et en 2012 un poste de Rased (Réseau d’aide spécialisé aux élèves en difficultés) fermera probablement.

L’enjeu est important : la population d’Uzès vieillit. A cause d’une microspéculation foncière les jeunes couples sont rejetés hors des murs.  Il existe pourtant des solutions : adaptation au besoin de notre plan local d’urbanisme (Plu), application de la loi SRU obligeant à 20 % de constructions nouvelles pour les petits et moyens revenus, créer du lien intergénérationnel, attirer et non repousser les 20-40 ans. Une prise de conscience est nécessaire !  »



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES