Flash spécial : Sarkozy : Quel programme pour l’Ecole ?

Message du café pédagogique :

Le candidat de l’UMP prononce le 28 février à 17h30 un discours important sur l’éducation à Montpellier. Il devrait présenter son projet pour l’Ecole pour son éventuel second quinquennat. Analyse et commentaires dans votre Expresso de mercredi matin.

Faux pas. Le président-candidat s’est emmêlé les pieds lors de l’ouverture de sa « séquence éducation ». Dans un entretien sur RTL le 27 février, il a déclaré que durant la décennie 2000-2010 on avait créé 45 000 postes d?enseignants pour 400 000 élèves en moins alors que les chiffres du ministère montrent 60 000 suppressions de postes pour 150 000 élèves de moins.

Quel programme ? Dans un entretien accordé au Midi Libre le 28, N Sarkozy laisse voir ce que sera ce programme. « Les enseignants doivent être davantage présents dans les établissements, disponibles pour les élèves. En contrepartie, leur rémunération sera fortement augmentée, et ils disposeront de bureaux, où ils pourront travailler, recevoir les élèves et leurs parents », annonce-t-il. « Ceux qui veulent augmenter le nombre de professeurs font fausse route. Moi, je ne propose pas plus de professeurs, mais des professeurs mieux considérés, à qui l’on donne les moyens de remplir leur mission d’éducation ». « On ne peut plus continuer le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite sans augmenter les horaires des enseignants. Or on est obligé de continuer à réduire le nombre de fonctionnaires pour revenir à l’équilibre », avait-il déclaré la veille sur RTL. On attend aussi du candidat une déclaration sur l’autonomie des établissements et la capacité pour le chef d?établissement d?évaluer et de recruter les enseignants. Des propos qui rejoignent l’entretien qu’il avait accordé au Figaro le 10 décembre.

Le métier d’enseignant mis en débat. C?est donc la définition du métier qui devient un enjeu électoral au moins dans le secondaire. La promesse de « bureaux » pour les enseignants ne coûte rien au candidat puisque ce sont les collectivités locales qui ont hérité de l?Etat la charge des locaux scolaires dans le secondaire. Quant à la revalorisation, liée avec la baisse du nombre des enseignants, elle n?est possible que si le temps d?enseignement est suffisamment augmenté pour que l’Etat s’y retrouve. Or est-ce possible ? Les études ministérielles montrent que les enseignants du secondaire travaillent déjà plus de 40 heures par semaine. Les rectorats n’arrivent plus à placer des heures supplémentaires pourtant bien rémunérées. Pour en convaincre l?opinion, il faudra que le candidat montre que les enseignants travaillent peu?

« La révolution dans l?école » est lancée depuis 5 ans par N. Sarkozy. Son bilan ne semble avoir convaincu ni les enseignants (seulement 12% d’entre eux voteraient Sarkozy au 1er tour selon un sondage Ifop ? Le Monde) ni les parents. Les résultats de l?Ecole se sont globalement dégradés sous sa mandature. Comment transformer ce passif en espérance pour son parti ? Nicolas Sarkozy parlera ce soir à 17h30 à Montpellier.
Le compte-rendu de son discours, l’analyse et les réactions seront dans votre Expresso mercredi matin.

Dans le Café :
Sarkozy annonce la réforme

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lesysteme/Pages/2012/130_2.aspx

Sarkozy : La même politique après 2012

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lesysteme/Pages/2012/129_2.aspx

L?UMP veut la rupture

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lesysteme/Pages/2011/127_5.aspx

L?école de demain pour l?UMP

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2011/11/09112011_EcoledemainUMP.aspx

Le bilan de Luc Chatel

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lesysteme/Pages/2012/130_10.aspx

Le bilan de Luc Chatel



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES