Le Collectif pour la restructuration des lycées d’Uzès, s’est réuni à Vallabrix , le 14 novembre 2012


Etaient présents : Mrs RIEU, HUET, BOURETTE, MANCHON, TICHADOU et Mmes MICHARD, PERNIN-VIDAL, BOUYALA, DEPASSE, BOURETTE, RIEU, CHASTAIN, DUNY, SEPET, VAUX

Etaient excusés : Mrs DUGIED, GASSER, BALLINI, CAVARD et Mmes CHARRETIER, DUGIED, VETY-REY, LEGAL, MANDOUL

Cette première assemblée constituante devait déterminer les buts et objectifs du collectif. Il a été décidé de fonder un « Comité de défense et de soutien aux établissements  scolaires publics de l’Uzège » afin d’étendre le domaine d’intervention du « collectif » à l’ensemble des établissements primaire et secondaire de l’Uzège. Ce comité intègre le « Collectif pour la restructuration des lycées d’Uzès », regroupant les syndicats, fédérations, associations et personnes privées de l’Uzège. Le collectif « restructuration des lycées » n’interviendra que dans le cadre des aménagements concernant les lycées Gide et Guynemer sous l’égide du comité de défense et de soutien aux établissements scolaires.

Il a été proposé que des personnalités « notables » de l’Uzège soient associées aux comité afin d’asseoir son implantation locale.

Les secrétaires du Comité sont Emmanuelle Michard et Odile Pernin Vidal.

Bilan des actions en cours :

- Une liste de diffusion et de discutions va être mis en place à partir des adhérents déjà déclarés. Cette liste sera gérée par Emmanuelle Michard.

Pour vous inscrire, envoyez un mail à e.michard@orange.fr avec pour objet : inscription à la liste du « Comité de défense et de soutien aux établissements  scolaires publics de l’Uzège » en précisant vos nom, prénom et qualités. A ce jour une trentaine d’adhérents se sont déjà inscrits.

- La pétition « RESTRUCTURATION DES LYCEES PUBLICS D‘UZES » (ci-joint) a recueilli :

590 signatures (à ce jour) que vous pouvez continuer à faire signer, 380 papier,

210 en ligne, http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=UZES2012),

- Il a été décidé de poursuivre cette action de « pétition » et de démarcher directement auprès des habitants de l’Uzège afin d’obtenir au moins 1000 pétionnaires.

Caroline SEPET et Odile PERNIN-VIDAL iront sur le marché d’Uzès samedi 17/11. Valérie MANDOUL et Nicole BOUYALA feront de même le mercredi 21/11 et s’occuperont aussi de la sortie de l’école primaire de ST Quentin. Jean-Claude MANCHON ira à Intermarché Montaren. La FCPE d’Uzès fera la sortie du groupe scolaire Jean Macé. Les élus de Vallabrix s’occuperont de celle de leur village. Franck TICHADOU ira à l’école primaire de Montaren. Emmanuelle MICHARD et Jean-Claude MANCHON s’occuperont du Collège JLT le mercredi 21/11 à 12H. Emmanuelle MICHARD ira voir le Proviseur du lycée Gide pour que les élèves majeurs soient autorisés à signer à l’intérieur de l’établissement.

Vous pouvez vous associer à cette action de signature de pétitions auprès d’Odile Pernin Vidal : odile.pernin-vidal@wanadoo.fr

Bilan prévisionnel des actions à venir :

- Une demande d’audience va être adressée à la Région (HUET + PERNIN-VIDAL + BOUYALA doivent la rédiger) afin que la commande initiale et le projet complet de restructuration soient pris en compte.

- Une lettre va être adressée au Président de région (PERNIN-VIDAL + BOUYALA) à propos de l’article « Près de 70 millions d’euros en faveur des lycées » paru dans L’accent du Sud n° 20 novembre-décembre 2012, du budget de la région publié sur son site et de la lettre du Président de Région à la FSU du Gard du 19 octobre 2012.

- Un communiqué pour les radios (TOTEM ; FUZE ; RF Bleu) et le Midi-Libre doit être rédigé.

- Le Républicain propose de relayer dans ses colonnes les actions du collectif pour tenir régulièrement la population informée.

- Une prochaine réunion publique est prévue le mercredi 12 décembre 18h en Mairie d’Uzès (salle des permanences). Elle a pour objectifs de mobiliser  les citoyens de l’Uzège et de les sensibiliser davantage à l’urgence de la situation pour les établissements scolaires de l’Uzège.

 

Orientation du Collectif

La discussion entre les participants met en évidence l’orientation que le collectif veut donner à son action : dépasser les oppositions et les obstacles politiques et administratifs qui ont empêché la réalisation du projet jusqu’à présent et rassembler les citoyens de l’Uzège sur la base de l’intérêt public (besoin sur  le territoire concerné par le recrutement des lycées – nouvelle Communauté de communes et au-delà- d’établissements rénovés correspondant au standard actuel des équipements scolaires).

Pour le collectif



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES