Le Collectif pour la restructuration des Lycées d’Uzès écrit au Président de Région

Uzès, le 19 novembre 2012

 

Le Collectif pour la restructuration des Lycées d’Uzès

 

Adresse :

Emmanuelle Michard, Lycée Charles Gide

Place Bosc

30 700 Uzès

 

A

 

Christian Bourquin

Président du Conseil Régional

201 rue de la Pompignane

34000 Montpellier

 

Monsieur le Président,

 

Nous avons regretté que vous ne vous soyez pas fait représenter à la Réunion publique sur la restructuration des Lycées d’Uzès à laquelle la section locale de la FSU vous avait convié.

Les élu(e)s, les enseignants, les parents d’élèves, les simples citoyens auraient été heureux de pouvoir discuter directement de la gravité de la situation actuelle de ces établissements.

D’autant plus qu’après avoir pris connaissance de votre longue lettre dûment détaillée sur le budget décidé par votre assemblée, nous avions repris un peu d’espoir. Vous nous annonciez un budget total de 33 Millions d’Euros de travaux dont 16 Millions seraient  débloqués immédiatement pour la réalisation d’une première partie, le solde étant inscrit au plan pluriannuel d’investissement 2010-2014.

Aussi quelle fut notre surprise en découvrant dans votre revue « L’accent du Sud » (reçue le jour même de notre rencontre) qu’au programme pluriannuel d’investissement aucun crédit ne soit  prévu pour Uzès.

 

Nous ne pouvons croire, Monsieur le Président, que vous ayez  ainsi oublié vos promesses. C’est donc  au nom du Collectif pour la restructuration des Lycées d’Uzès, constitué à l’issue de la réunion du 20 octobre et comprenant élus, parents d’élèves, enseignants, simples citoyens que nous sollicitons avec insistance une audience d’une délégation dans les plus brefs délais, et ce, avant la prochaine réunion publique du Collectif en date du 12 décembre.

La situation des internats est inadmissible, les préfabriqués entassés dans les cours du Lycée Charles Gide sont une honte pour l’Education Nationale, les logements de fonction sont déficients, les espaces de loisir, d’Education Physique et Sportive ou de culture « inexistants ». Depuis 10 ans, nous n’avons eu que des promesses jamais suivies d’effet. Le terrain de la gendarmerie et ses locaux, qui vous ont été donnés pour l’euro symbolique par le Conseil Général du Gard, depuis 2005 se dégradent chaque jour davantage. Le bâtiment est à l’abandon et le jardin soi-disant classé sert de garage et d’entrepôt pour les réparations d’une demeure voisine. Belle image pour les habitants de l’Uzège qui avaient mis leur confiance et leur espoir dans vos promesses.

Monsieur le Président, si l’extension de la zone protégée d’Uzès a constitué un frein, cette situation ne peut durer plus longtemps. Aussi nous espérons une réponse rapide à notre demande d’audience, pour que vous nous entendiez et qu’enfin l’Uzège soit doté de tous les équipements dont ces deux établissements ont besoin sur les trois sites.

Dans cette attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l’expression de notre respectueuse considération.

 

P / le Collectif pour la restructuration des Lycées d’Uzès

 

Nicole Bouyala, Odile Pernin-Vidal, Michel Huet

 

Copies à :

Nicole Perez , Présidente de la Communauté de Communes

Christophe Cavard, Député

Denis Bouad, Conseiller Général

Jean-Luc Chapon, Maire d’Uzès

 

fichier doc Président Région restruct lycées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES