Le point sur la situation du Collectif sur la restructuration des lycées d’Uzès du 28 novembre au 7 décembre 2012

En réponse à notre 1er demande d’audience au Président de Région le collectif a reçu, le 7 décembre, un courrier du Président, en date du 4 décembre : “Mon emploi du temps très chargé actuellement ne me permet pas de vous recevoir mais je souhaiterais que vous rencontriez, dans un premier temps, M Stéphane GOZLAN, mon directeur de cabinet.”
Entre temps notre relance à la Région en date du 4 décembre a porté ses fruits et le collectif a obtenu une audience express ; ce rendez-vous aura lieu le jeudi 13 décembre à 9H30 à l’Hôtel de Région avec M CRESTA, Vice-Président délégué à l’Education, M BOLUIX, Directeur de l’Education et Monsieur CELIE, Directeur Adjoint de l’Education.
Le Collectif sera représenté par : Nicole Bouyala, Odile Pernin Vidal, Denis Fernandes, Michel Huet, Bernard Rieu et Franck TICHADOU.

Nous avons 6 nouveaux adhérents ce qui porte le nombre à 37.

Emmanuelle Michard a récupéré de nouvelles pétitions avec 180 signataires. Nous avons donc environs 1200 signataires !
Il faut que toutes les pétitions soient amenées à la prochaine réunion publique, le mercredi 12 décembre à 18H à la Mairie d’Uzès. Le compte exact sera fait à ce moment-là et les pétitions iront, le lendemain, à la Région.

Banderole, suite
Le courrier adressé au maire d’Uzès par Nicole Bouyala a été publié dans le dernier Républicain et sur le blog du collectif.
Profitant de la présence de plusieurs élus d’Uzès à la réunion sur le PLU, les membres du collectif (Nicole avec beaucoup d’énergie) ont demandé la restitution de la banderole. La mairie s’est engagée à la rendre.

Suite à notre demande d’espaces d’affichage pour poursuivre au besoin la campagne de mobilisation nous avons reçu cette proposition de Patricia Seror : « Oui, vous pouvez poser une banderole entre les fenêtres de ma maison, qui est située juste à côté du Lycée Gide.
Ceci en hommage à ce qu’a fait Nicole pour que ce lycée existe encore aujourd’hui, et parce que j’en suis voisine et que cela aura une grande visibilité auprès des parents d’élèves et des passants, et bien sûr parce qu’en tant que parent d’élève de futures lycéennes à Uzès, je me sens suffisamment concernée par ce combat pour le faire. »

Réunion sur le PLU
- RV avec l’architecte 5 décembre
Présents : Nicole Bouyala, Emmanuelle Michard, Michel Huet, Odile Pernin-Vidal
Je résume la discussion aux suggestions de l’architecte qui pourront guider nos interventions face aux interlocuteurs de la Région.
1) Avant le concours d’architectes, la Région devrait nommer un programmateur qui définit tout ce qui doit être fait. C’est sur la base de ce cahier des charges que les architectes vont répondre à la commande.
2) Faire un relevé complet du site (les 3 espaces, Guynemer, gendarmerie, Gide), pour matérialiser l’existant et faire ressortir les disponibilités.
3) Penser à l’utilisation d’autres espaces « complémentaires » si nécessaire : par ex., le bâtiment des anciennes casernes avec sa cour.
4) Point essentiel : avoir une réflexion sur l’ensemble du projet, qui dépasse la seule réponse aux besoins cruciaux immédiats (internat, demi-pension) et prévoie le développement des lycées dans les décennies à venir. La réalisation peut ensuite s’échelonner selon les priorités définies au départ (phasage du programme). Autrement dit, il ne faut pas accepter le découpage des opérations proposé actuellement : on s’occupe d’abord de l’ancienne gendarmerie et on voit ce qu’on peut faire avec le reste ensuite.
- Réunion publique sur le PLU – 6 décembre
La question sur l’utilisation du terrain de l’ancienne gendarmerie dans le cadre du secteur sauvegardé a été posée par Nicole Bouyala.
Le maire d’Uzès est intervenu brièvement pour renvoyer la balle à la Région. Il a laissé l’architecte des Bâtiments de France, J. Dreyfus, donner une réponse précise. En résumé :
- possibilité d’utiliser le terrain pour bâtir en respectant des contraintes de hauteur des bâtiments et de proximité avec les propriétés voisines (PLU),
- possibilité d’utiliser le bâtiment partiellement protégé (façade et toitures),
- protection du pigeonnier,
- le dernier projet de la Région comportait trop de bâtiments à construire sur ce terrain.
Le choix de l’emplacement pour réaliser l’extension n’est pas en cause. Les deux architectes (J. Dreyfus, B. Wagon) ont souligné l’intérêt pour la ville de conserver ses établissements scolaires au centre.
B. Wagon a cependant insisté sur la nécessité de faire un projet respectueux du cadre historique, bien intégré dans le secteur sauvegardé.
Dans la discussion qui a suivi, un autre point a été soulevé : pas de construction dans ce secteur sans fouilles archéologiques préalables. On se trouve sur un espace sensible (enclos Saint-Ferréol) où l’on pourrait découvrir des vestiges très anciens. La Région devrait commencer par là dans son programme.
Réunion publique du collectif – 12 décembre 18h – Mairie d’Uzès
Ordre du jour prévisionnel :
- bilan actions et prévision actions futures
- définition d’une ligne de conduite claire pour le RV à la Région
- formuler une déclaration de nos objectifs à diffuser à la presse et peut-être sous forme de tract
- constitution d’un bureau.

Bien cordialement, Odile Pernin-Vidal et Emmanuelle Michard



Le Comité de Défense et de Soutien aux Etablissements Scolaires Publics de l’Uzège dans le Flash info FCPE n°14

Point hebdomadaire du Comité de Défense et de Soutien aux Etablissements Scolaires Publics de l’Uzège :
· Après relance, la Région a proposé de recevoir une délégation du collectif le jeudi 13 décembre.
· Le courrier au Maire d’Uzès concernant le règlement de la ZAC Mayac nécessaire à la construction de la Halle de Sport est toujours sans réponse à ce jour !
· La banderole « URGENCE SCOLAIRE A UZES : DES LYCEES RENOVES – UNE HALLE DE SPORT A MAYAC », déployée Place aux Herbes a été décrochée et confisquée sans que le propriétaire du bâtiment en ait été averti !
· Le 05 décembre, des membres du Collectif ont rencontré une architecte indépendante pour avoir une image plus précise de ce qui pourrait être d’envisager.
· Le 06 décembre, en mairie d’Uzès, des membres du Collectif ont participé à la réunion publique concernant l’extension du secteur sauvegardé d’Uzès. L’architecte mandaté par la DRAC a déclaré que seules, façade et toiture de l’ancienne gendarmerie devaient être conservées. De nouvelles perspectives s’ouvrent-elles ?
· La prochaine réunion publique du Comité aura lieu le 12 décembre à 18h00 en mairie d’Uzès, « salle des Permanences ». Elle est ouverte à tous.



recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES