Le comité propose une de délibération pour la restructuration des Lycées Gide et Guynemer aux Maires du canton

 

Cher(e)  collègue

 

 

Le comité de  défense et de soutien  des établissements scolaires publics d’Uzès  (cdsespu)   a pris  les initiatives  suivantes :

 

  • Propositions  d’une délibération  à faire voter par les conseils municipaux  de la zone de recrutements des lycées  uzétiens.

 

  • Organisation d’une réunion publique

 

Je vous  fais donc  parvenir  un projet de délibération rédigée par Nicole Bouyala   au nom du comité de  défense et de soutien  des établissements scolaires publics d’Uzès    .

 

Je vous invite   également à participer à la réunion publique organisée  par le comité de  défense et de soutien  des établissements scolaires publics d’Uzès  en présence de Karine Margutti conseillère Régionale le  mardi 22 janvier  à 18 heures à la salle des commissions de la   mairie d’Uzès .

 

 

En attendant de se rencontrer, veuillez recevoir cher (e)  collègue mes cordiales salutations.

 

 

 Bernard   Rieu

 

NB : Pour suivre les initiatives du  comité de  défense et de soutien  des établissements scolaires publics d’Uzès   , je vous indique l’adresse  de son site  :  cdsespu@laposte.net

Proposition de délibération pour la restructuration des Lycées Gide et Guynemer

 

Le maire informe les C.M  des graves problèmes rencontrés par l’état des locaux des deux Lycées  d’Uzès, Gide et Guynemer :

-Internats délabrés

-Cantine inadaptée

-Absence d’une salle pour les activités sportives et culturelles

-7 salles de classe installées dans des préfabriqués.

Une restructuration est urgente, elle est réclamée depuis 2004 à la Région qui a la responsabilité des locaux.

Les jeunes de nos communes doivent bénéficier  de conditions de travail et d’hébergement  correctes et conformes aux normes actuelles.

En conséquence, le Maire propose qu’une protestation énergique soit adressée au Président de la Région afin que la situation évolue et que le projet soit lancé dans le courant de l’année 2013.

Le Lycée Gide, en 1974, devait être supprimé et à l’époque, il n’a dû sa survie qu’à l’action déterminée de ceux qui nous ont précédés.

 

Le CM, après en avoir délibéré, demande à l’unanimité  à Monsieur le Président de Région, maître d’ouvrage, et à Monsieur le Maire d’Uzès dont dépend le permis de construire de tout mettre en œuvre pour que dans les meilleurs délais le plan de restructuration soit mené à bien dans sa totalité.

 

 



Laisser un commentaire

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES