La collectif dans le Républicain d’Uzès et du Gard du 24 janvier

La collectif dans le Républicain d'Uzès et du Gard du 24 janvier dans Collectif éducation ru-24-janvier-collectif-lycees-leger-300x210

Et sur le site du Républicain

23/01/2013 » Uzès : où en est le projet de halle des sports ?

Si la restructuration des deux lycées a animé une large part des débats d’hier soir, lors de la réunion publique du Comité de soutien et de défense des établissements publics de l’Uzège (voir notre article dans Le Républicain de demain), la halle des sports de Mayac n’a pas non plus été complètement oubliée.

 

Michel Huet, pour la FCPE, suit ce dossier de près au sein du collectif Michel Huet, pour la FCPE, suit ce dossier de près au sein du collectif

Les responsables du collectif souhaitent en effet voir avancer ce dossier au plus vite. Ils ont déjà sollicité une audience auprès du nouveau président de la Communauté de communes Pays d’Uzès et de la nouvelle vice-présidente aux équipements sportifs. celle-ci ne cache pas que ce dossier est une de ses priorités.

Il semblerait toutefois qu’il traîne en raison d’une convention qui n’aurait toujours pas été signée entre la Ville et le Conseil général. Autre point épineux, le terrain, qui a changé d’endroit mais qui n’est toujours pas constructible. Le règlement de la ZAC Mayac étant directement lié à la révision du plan local d’urbanisme d’Uzès toujours en cours à ce jour. Las d’attendre, le collectif envisage des actions coup de poing très médiatiques, un peu sur le modèle de ce qui avait été fait avant la construction du collège. Une pseudo pose de la première pierre, symbolique, pourrait d’ailleurs avoir lieu avant les vacances d’hiver.



CR de la réunion publique du 22 janvier 2012 du Comité de Défense et de Soutien aux Etablissements Scolaires Publics de l’Uzège

CR de la réunion publique du 22 janvier 2012- Salle des commissions, mairie d’Uzès

25 participants + 4 excusés

La mairie d’Uzès était représentée par Mme de Saboulin, adjointe à l’Education, déléguée  de la mairie d’Uzès  au CA du lycée Gide.

La réunion est animée par Nicole Bouyala.

Objets :

-       avancement du dossier « Restructuration des Lycées » à la Région

-       Halle de Sport : point sur la situation – Nouvelle démarche et actions

I)  Restructuration des Lycées

1) Les annonces de la Région

Karine Margutti (conseillère régionale) et Benoît Celié (Directeur adjoint Education) présentent le dossier de restructuration au point où il en est aujourd’hui à  la Région.

En intro, K. M. a rappelé l’historique du dossier : le projet d’installer des « services communs » sur le terrain de l’ancienne gendarmerie, de consacrer cet espace aux activités « extrascolaires » et aux logements de fonction, projet d’ensemble qui s’est heurté aux exigences des Monuments Historiques sur le secteur sauvegardé.

Depuis la réunion avec le Préfet fin mars 2012  , la Région a obtenu des M.H un cahier des charges et  pu demander une étude de programmation dont les principales contraintes sont :

-       la conservation du jardin devant le bâtiment de la gendarmerie

-       la conservation de la façade du bâtiment de la gendarmerie

Consciente des besoins, la Région s’est donné pour objectif  la réalisation du programme dans son intégralité : internat, restauration, salle multimodale, logements de fonction.

Deux étapes doivent suivre :

-       une étude de faisabilité – entre le 6 février (choix du cabinet d’architecte) et juin 2013

-       le concours de maîtrise d’oeuvre : sept 2013

La restitution de l’étude de  faisabilité se fera en présence du Préfet et de l’ABF (architecte des bâtiments de France).

Selon le calendrier actuel, la restructuration complète, aménagement du site de l’ancienne gendarmerie et des locaux libérés  sur Gide, sera achevée en 2017.

Pour commencer, le service concerné par  des fouilles archéologiques a été contacté.

La démarche s’effectue en 2 temps :

- réalisation d’un DIAGNOSTIC FOUILLES

- engagement de travaux archéologiques si le diagnostic le recommande.

Karine Margutti  a eu un contact avec l’interlocuteur de la  Ministre de la Culture auprès de collectivités qui suivra notre dossier, notamment au moment de la restitution de l’étude de faisabilité.

 

2) Le débat – Les demandes

La construction d’une salle de sport

Michel Huet a rappelé le déficit d’équipements sportifs sur Uzès et l’intérêt d’avoir à proximité des 2 établissements une salle de sport. Dans un récent document, le Ministère de l’Education Nationale a fixé des normes dans ce domaine pour inciter les collectivités à s’équiper au moment de la construction ou de la rénovation de lycées.

Intervention B. Rieu : la salle de sport devrait être considérée comme une salle de cours à part entière, l’EPS n’étant pas une activité périscolaire. La Région devrait changer de doctrine sur cette question et considérer qu’il lui appartient de faire les aménagements nécessaires.

Dans le cadre du projet global de restructuration, une solution pourrait passer par la recherche d’un foncier disponible à proximité du site.

K. Margutti : dans ce projet d’intérêt général, la Région poursuit l’objectif de réaliser tout le programme correspondant aux besoins. Toutefois, jusqu’à présent, elle  n’a jamais investi dans le foncier qui habituellement  est mis à disposition par les collectivités concernées.

Le bâtiment de l’internat

K. Margutti : la Région s’est faite à l’idée, compte tenu de l’urgence du projet, d’être contrainte de négocier la cession du bâtiment de l’internat, proposé par le maire d’Uzès à des tarifs variant de 500 000 à 350 000 €. , alors que l’investissement de la commune a été largement remboursé par les locations versées par la Région, dont le montant s’élève maintenant à 600 000€.

O. Pernin-Vidal : le maire d’Uzès, comme la Région sur d’autres points, peut changer de doctrine s’il veut concourir à l’intérêt général.

Mme de Saboulin : la mairie d’Uzès n’est pas fermée à toute  discussion sur ce point.

La conservation du bâtiment de l’ancienne gendarmerie et du jardin

Elisabeth Cransac : peut-on savoir comment le bâtiment est protégé  par les MH ?

K. Margutti : pas de réponse à apporter sur le classement du bâtiment. Le maire d’Uzès a dit qu’il n’était pas particulièrement attaché à sa conservation. Quant au jardin, il y a là peut-être matière à discuter avec les M.H.

Retrouver de l’espace sur le site de Guynemer -  déplacement de la Croix Rouge

Mme de Saboulin : il  y aurait une possibilité de dégager le site des anciennes casernes en déplaçant la Croix-Rouge.

K. Margutti : cette proposition est la bienvenue, mais il aurait été intéressant d’en avoir eu connaissance plus tôt.

Prévoir l’accueil des élèves en attendant la fin de la restructuration

M. Huet : dans les prévisions du Rectorat pour 2013-2016, il y a l’implantation d’une classe supplémentaire sur Gide. Comment faire pour accueillir les élèves ? Que prévoit la Région comme solution transitoire ?

F. Bovet : ne serait-il pas nécessaire de mener une étude prospective sur les effectifs dans les 5 prochaines années,

N. Bouyala : et de faire l’inventaire des espaces qui restent à utiliser dans toutes  les parties du lycée Gide,

P. Seror : quitte à monter de nouveaux préfabriqués, pour un usage provisoire.

K. Margutti : Le prix de location des préfabriqués est élevé, la Région n’a pas inclus ce coût supplémentaire dans son budget. Les conditions d’enseignement dans ces locaux sont difficiles, est-ce judicieux d’y contraindre davantage d’élèves et de profs.

P. Seror : va-t-on pouvoir s’en passer ? Les enseignants sont sans doute prêts à supporter ces difficultés s’ils les savent  limitées dans le temps.

Conclusion :

-       Le collectif retient le calendrier et le programme annoncés et la volonté de la Région, à travers sa représentante, de travailler dans le sens de l’intérêt général.

-       Une communication régulière sur l’avancement des opérations s’impose. On s’installe dans une durée longue alors que  l’attente d’une réalisation est grande en Uzège.

Philippe Bourrette est intervenu au cours de la discussion pour faire entendre cette attente de la population qui exprime aujourd’hui, face au retard accumulé, une défiance vis-à-vis des politiques. C’était sensible sur le marché de la truffe.

Durée de l’échange : environ 1h30

II) La Halle de sport de Mayac

Michel Huet rappelle que la construction de la halle de Sport par le CG dépend de l’obtention d’un permis de construire tributaire du règlement de la ZAC. Celui-ci n’est toujours pas finalisé.

Il a préparé un courrier aux élus du CG en charge de l’Education et des Equipements. (M.M. Martinez et Valy) pour demander une audience.

Par ailleurs, une opération spectaculaire et médiatisé apparaît comme un moyen de provoquer des réactions : pose d’une première pierre sur le terrain, reconduite s’il le faut jusqu’à ce que le maire fasse les démarches qui débloquent la situation.

Action prévue en mars, dans la semaine du 11 au 16/03. URGENCE SCOLAIRE A UZES

Invitation de la télé (FR3)

On prévoit un autre point de rassemblement devant le lycée Gide, avec les maires qui pourront être présents – Interview devant les grilles après visite des lieux ?

CR : Odile Pernin-Vidal



recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES