Compte rendu de la journée du 27 mars 2013 organisée par le CDSESPU

Pose de la 1ère pierre symbolique de la Halle de sport du collège JL. Trintignant

Une quarantaine de personnes, élus, parents, élèves, enseignants était présente pour la pose de la premièrepierre de la Halle de sport du collège JL. Trintignant sur le site de la ZAC Mayac.

Ce nouvel équipement impactera l’ensemble des élèves scolarisés à Uzès dans la mesure où il permettra de libérer les créneaux des autres installations sportives utilisés actuellement par le Collège. Les clubs sont aussi concernés.

Cette action symbolique a montré la détermination citoyenne, la mobilisation des parents, des communautés éducatives, des élus pour qu’enfin ce projet attendu depuis 2003 devienne réalité.

 

Visite des lycées d’Uzès et du site de l’ancienne gendarmerie par les élus du secteur de recrutement des établissements

Etaient présents des élus de Comps, Montfrin, Aubussargues, Collorgues, St Dézéry, Argilliers, Collias, Meynes, Remoulins, St Bonnet, Blauzac, Montaren, Flaux, Fontareches, Lussan, St Laurent la Vernède, St Quentin la Poterie, St Victor des Oules, Vallabrix et Vallerargues ; l’attachée parlementaire de notre député.

Etaient excusés les élus de Belvezet, La Capelle Masmolène, La Bastide d’Engras, Foissac, Euzet, Castillon du Gard et Aigaliers.

Nous ne pouvons que regretter l’absence d’élus de la Mairie d’Uzès !

Le projet de restructuration date de juillet 1998 ! Depuis 15 ans que s’est-il passé :

- 2001, la Région, suite à une étude, prévoit d’étendre le lycée en créant des salles à usage pédagogique, des locaux administratifs et des logements de fonction mais rien n’est budgétisé

- 2002, le terrain de l’ancienne gendarmerie est disponible et la Proviseure de Gide, Mme Mounier, envisage la construction sur ce site d’un internat commun à Gide et Guynemer et le réaménagement du Centre d’accueil que la Mairie doit donner à la Région dès qu’elle aura fini de payer son financement. En effet le bâtiment est mis à la disposition du lycée, moyennant un loyer payé par la Région, la commune se réservant la possibilité d’utiliser les locaux pour son propre usage en dehors du temps scolaire. L’accord conclu avec la Région visait à céder l’internat au terme du remboursement de l’emprunt. Le bâtiment est aujourd’hui amorti.

- 2007, suite aux actions menées par la communauté éducative, les parents d’élèves, la Région finalise le projet de 2001 reconnu urgent depuis 2004.

- 2010, la Région s’engage à budgétiser le projet.

- La délibération du conseil régional est adoptée en 2011 mais le projet prend du retard suite à un défaut de communication avec la mairie. Une difficulté a surgi : il faut prendre en compte les contraintes urbanistiques du secteur sauvegardé.

- 2012, lors de la réunion publique sur le parvis de Guynemer, les élus locaux, le député échangent mais sans la présence d’un représentant de la Région !

- 2012, le CDSESPU est créé et compte aujourd’hui près de soixante membres.

- 2013, le CDSESPU a mené depuis plusieurs actions dont la signature d’une pétition remise à la Région, des réunions publiques régulières, des actions de sensibilisation (réunions de parents, journée de la Truffe…), l’envoi d’une proposition de  délibération à faire voter aux conseils municipaux des 57 communes du secteur de recrutement de Gide. Pour l’heure, 16 communes ont adopté la délibération.

Après la visite du site de l’ancienne gendarmerie commentée par des membres du CDSEPU, Mme Troussier, proviseure, présente les ateliers du Lycée des Métiers d’Art Georges Guynemer, M Boyer, proviseur de Gide, montre les extérieurs de son lycée.

La visite se termine au centre d’accueil afin que chacun puisse s’exprimer. Nicole Bouyala rappelle alors le combat des années 70 pour la sauvegarde du lycée Gide. Pour finir, les présents signent une déclaration commune qui sera transmise à la Région mais aussi au Recteur de l’Académie et au Préfet du Gard.

Bilan : les élus ont pu découvrir le site et le potentiel qu’il recèle pour un projet de modernisation des deux établissements.

La démarche du collectif visant à accélérer la  mise en œuvre des travaux a été bien comprise, et  approuvée par les élus qui s’étaient réunis.

Une autre action de  sensibilisation sera organisée au Centre social de Saint-Quentin la Poterie le mercredi 15 mai à 18h, en direction du public, parents et citoyens de l’Uzège dont le soutien est indispensable pour parvenir au résultat que nous souhaitons tous : la concrétisation, d’ici la fin de l’année, d’un programme cohérent et ambitieux  qui réponde aux besoins immédiats et au développement futur des deux lycées.

 

 

 

 



recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES