Report de l’audience au Conseil Régional

La réunion entre le collectif pour la restructuration des lycées d’Uzès et la Région  initialement programmée le jeudi 13 décembre 2012 est reportée au lundi 17 décembre à 13h30.

Cette réunion mettra en présence les personnes suivantes :

du côté du conseil régional,
- Karine Margutti, conseillère régionale, suppléante de M. Verdier au CA du Lycée Guynemer
- Bernard Bolluix, Directeur de l’Education
- Benoît Célié, Directeur adjoint de l’Education
- Isabelle Blanca, conseillère technique au cabinet du Président, en charge de l’Education

du côté du collectif,

- Nicole Bouyala :
Maire de St Quentin la Poterie de 1983 à 2001,
Chargée de mission cabinet ministériel de 1981 à 1986,
Auteur d’un livre sur la bataille du Lycée d’Uzés  1974 1981
Membre du collectif pour la restructuration des lycées

- Odile Pernin-Vidal :
Adjointe au maire de Vallabrix
Enseignante, syndiquée SNES – Syndicat National des Enseignements de Second degré
Membre du collectif pour la restructuration des lycées

- Bernard Rieu :
Maire de vallabrix
Membres du bureau de la Communauté de Communes de L’Uzège
Enseignant retraité,
Membre du collectif pour la restructuration des lycées

- Michel Huet :
Représentant de parents d’élève FCPE
Secrétaire du SNEP – Syndicat National de l’Education Physique
Enseignant retraité
Membre du collectif pour la restructuration des lycées

- Franck TICHADOU :
Conseiller municipal de Montaren et Saint Médiers
Vice Président du Syndicat Intercommunal Scolaire de l’Uzège
Secrétaire de l’Uzège de la Fédération Syndicale Unitaire (FSU)
Enseignant lycée Charles Gide d’Uzès
Membre du collectif pour la restructuration des lycées

- Denis Fernandes :
Agent d’encadrement Région sur les lycées Gide et Guynemer d’Uzès
Représentant : SNUACTE – Syndicat National Unitaire des agents des Collectivités Locales et de l’état
Membre du collectif pour la restructuration des lycées

Le Comité de Défense et de Soutien aux Etablissements Scolaires Publics de l’Uzège dans le Flash info FCPE n°13

Point hebdomadaire du Comité de Défense et de Soutien aux Etablissements Scolaires Publics de l’Uzège :
· Les courriers adressés au Président de Région et au Maire d’Uzès sont sans réponse à ce jour.
· La banderole « URGENCE SCOLAIRE A UZES : DES LYCEES RENOVES – UNE HALLE DE SPORT A MAYAC » a été déployée sur la Place aux Herbes le 29 novembre. Le 30 novembre, le propriétaire de l’appartement a reçu l’injonction du service de l’urbanisme de la ville de la retirer immédiatement !
· Les élèves du Lycée Gide préparent d’autres banderoles.
· Une réunion publique concernant le PLU aura lieu le 06 décembre en Mairie à laquelle participeront des membres du Collectif.
· La pétition papier et en ligne a recueilli à ce jour plus de 1000 signatures.

u La FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès vous invite –si ce n’est déjà fait- à signer et à faire signer la pétition afin de donner du poids à la délégation au Conseil Régional.
Voir et Signer la pétition

Histoire d’une Halle de Sport

  • En 2001, le Conseil Général prend en compte les considérations du SNEP (Syndicat National de l’Éducation Physique) et décide qu’une Halle de Sport aux normes SNEP (26.30m sur 48.20m d’aires de jeux) sera construite en même temps que chaque nouveau collège.

Il sera maître d’œuvre et financera la construction à hauteur de 80%, les 20% restants seront à la charge de la commune sous forme d’un prêt sur 10 ans. L’utilisation par les collégiens sera prioritaire. La commune en disposera le reste du temps et devra fournir un gardien.

 

  • 25 avril 2002 : Ces décisions sont entérinées à l’unanimité par la Commission Permanente du CG à laquelle participe M. Chapon, en tant que Conseiller Général.
  • En 2002, la Mairie d’Uzès désire la construction d’un complexe sportif et polyvalent de grande envergure et rester maître d’œuvre. Dans ce cadre, le Conseil Général reviendrait à sa participation antérieure à hauteur de 30%.
  • En février 2002, lors d’un Conseil Municipal, il est fait mention que la construction ne serait opérationnelle que pour la rentrée scolaire 2004.
  • Les décisions traînent en longueur. M. Chapon, alors Président de la Communauté de Communes de l’Uzège fait voter un avenant qui fait prendre en charge le salaire du gardien et le reliquat de 20% par la CCU et renonce à être maître d’œuvre.

 

  • En septembre 2003, le Collège treminé permet la rentrée scolaire.
  • En octobre 2003, lors de l’inauguration, la question est posée de la construction de la Halle de Sport.

Les tergiversations de la Mairie d’Uzès ont conduit le CG à transférer les fonds sur d’autres projets. Le Président du Conseil Général annonce sa programmation pour 2007-2008.

 

  • Compte tenu du transfert de charges de l’État sur les Collectivités Locales, le CG repousse la construction. Lors du CDEN (Conseil Départemental de l’Éducation Nationale) du 08 décembre 2008, il officialise la livraison de la Halle de Sport de Mayac pour 2011.

 

  • 09 juin 2009 : 1ère réunion de concertation portant notamment sur le lieu précis d’implantation.
  • 31 août 2009 : 1ère lettre de relance du CG auprès de la Mairie d’Uzès qui n’a fourni aucune réponse.
  • ? décembre 2009 : 2ème réunion de concertation au Collège JL Trintignant où la Mairie est absente.
  • 19 janvier 2010 : 2ème lettre de relance du CG auprès de la Mairie d’Uzès qui n’a toujours pas fourni de réponse.
  • 24 février 2010 : réunion à la Mairie à l’initiative de Commune ; elle est reportée unilatéralement au 03 mars.
  • 03 mars 2010 : réunion en Mairie entre le CG et la Commune. Les autres interlocuteurs (Conseiller Général, Communauté de Communes de l’Uzège) n’ont pas été conviés. Le lieu d’implantation n’est toujours pas défini. La Mairie d’Uzès veut faire prendre en charge les VRD par la CCU. Sans représentant, il est difficile de statuer. Le CG rappelle que l’assise foncière viabilisée est cédée gratuitement par la commune conformément au vote de la Commission Permanente du 25 avril 2002. La Mairie s’engage à fournir une évaluation du coût des VRD dans les 15 jours.
  • 30 mars 2010 : réunion en Mairie entre le CG, la Commune, le Conseiller Général, la CCU. La Commune n’est pas en mesure de fournir une estimation du coût des VRD. M. Chapon fulmine après le personnel technique. Aucune décision n’est prise et il n’y a pas de perspective de nouvelle date de réunion annoncée.
  • 11 mai 2010 : JL Chapon reçoit une délégation du Collège JL Trintignant. Il campe sur ses positions en voulant faire prendre en charge les VRD par un tiers (CG, CCU ?) alors qu’il en aura besoin pour la dernière tranche de la ZAC Mayac. Il propose l’augmentation de l’emprise au sol si le CG lui demande.
  • 01 juin 2010 : la délégation du Collège JL Trintignant est reçue par la CCU : La CCU respectera les engagements (gardien, 20%) pris par la précédente mandature mais ne voit pas comment elle pourrait financer la viabilisation d’un terrain en « ZAC », appartenant à la commune d’Uzès.
  • 28 juin 2010 : réunion CG/SNES-SNEP : situation encore bloquée avec la Mairie d’Uzès qui n’a toujours pas fourni précisément l’assise foncière viabilisée, toutes les autres constructions programmées en matière d’EPS sont réalisées dans des délais quasi respectés.
  •  ? juin 2010 : article dans Midi Libre dans lequel le Maire d’Uzès affirme avoir cédé au CG un terrain viabilisé.
  • Été 2010 : échange de courriers entre le CG et le Maire d’Uzès : le CG a appris par le Midi Libre que vous fournissiez un terrain viabilisé – le terrain a toujours été viabilisé. Or, les VRD seraient au mieux à quelques 200m du terrain le plus proche. Et la Mairie d’Uzès n’a toujours pas fourni précisément au Conseil Général, l’assise foncière viabilisée qu’elle octroie pour la construction de cette Halle de Sport, alors que c’est elle qui délivrera le permis de construire !
  • 13 septembre 2010 : la FCPE a contacté le Directeur des Bâtiments du Conseil Général. Malgré un nouvel échange de courriers entre le CG et la Mairie d’Uzès pendant l’été, la situation n’a pas évoluée. La FCPE décide de lancer une pétition à l’adresse du Maire d’Uzès (près de 1000 signatures)
  • 14 octobre 2010 : réunion M.Valy / Principale JLT, prof EPS, parents PEEP et FCPE : M.Valy a proposé une réunion tripartite composée du Maire d’Uzès, de l         a Présidente de la CCU et de lui-même, représentant le Conseil Général du Gard.
  • 18 novembre 2010 : réunion tripartite qui débouche enfin sur :
    • La Commune d’Uzès viabilisera le terrain (voie d’accès et réseaux) ;
    • La Communauté de Communes complètera les places de parking ;
    • La livraison est prévue pour 2014, compte tenu des délais du concours d’architectes et des appels d’offre.
  • 05 septembre 2011 : le Président du Conseil Général en visite à JLT, a confirmé la livraison de la Halle de Sport pour 2014.
  • 01 avril 2011 : Le Conseil Municipal a enfin voté, dans le chapitre concernant la modification du Plan Local d’Urbanisme, la construction d’une Halle de Sport et d’un terrain de Futsal sur la ZAC de Mayac. Toutefois, si le Commissaire-Enquêteur a émis un avis favorable, il pose une réserve paysagère concernant l’aire de Futsal.
  • 23 janvier 2012 : le Vice-Président du Conseil Général en charge des Collèges annonce que le projet de construction de la Halle de Sport de Mayac est bloqué, le règlement de la ZAC Mayac n’a toujours pas été défini par la municipalité.
  • 19 mars 2012 : au CA de JLT, l’Adjointe en charge des Affaires Scolaires annonce que la concrétisation de la Halle de sport est liée au règlement de la ZAC Mayac qui sera lui même présenté au Scot fin 2012 pour avis, puis au Préfet pour acceptation. Deux réunions publiques concernant la modification du PLU sont prévues : l’une en juin ; la date de l’autre n’est pas encore communiquée.
  • Printemps 2012 : Dans le bulletin municipal de printemps 2012, le Maire, en page 11, renvoie une nouvelle fois le retard de la construction de la Halle de Sport sur le Conseil Général.
  • 21 juin 2012 : en marge d’une réunion sur les cuisines autonomes, à l’adresse de la FCPE, le Vice-Président du Conseil Général en charge des Bâtiments a exprimé son inquiétude concernant la construction de la Halle de Sport de Mayac. Pour lui, le budget ne pourra pas être reporté une nième fois.
  • 03 octobre 2012 : dans le Républicain d’Uzès, le Maire déclare au sujet du PLU qui est toujours en révision : « on avance… ».
  • À suivre…

 

Le Collectif pour la restructuration des lycées d’Uzès, s’est réuni à Vallabrix , le 14 novembre 2012


Etaient présents : Mrs RIEU, HUET, BOURETTE, MANCHON, TICHADOU et Mmes MICHARD, PERNIN-VIDAL, BOUYALA, DEPASSE, BOURETTE, RIEU, CHASTAIN, DUNY, SEPET, VAUX

Etaient excusés : Mrs DUGIED, GASSER, BALLINI, CAVARD et Mmes CHARRETIER, DUGIED, VETY-REY, LEGAL, MANDOUL

Cette première assemblée constituante devait déterminer les buts et objectifs du collectif. Il a été décidé de fonder un « Comité de défense et de soutien aux établissements  scolaires publics de l’Uzège » afin d’étendre le domaine d’intervention du « collectif » à l’ensemble des établissements primaire et secondaire de l’Uzège. Ce comité intègre le « Collectif pour la restructuration des lycées d’Uzès », regroupant les syndicats, fédérations, associations et personnes privées de l’Uzège. Le collectif « restructuration des lycées » n’interviendra que dans le cadre des aménagements concernant les lycées Gide et Guynemer sous l’égide du comité de défense et de soutien aux établissements scolaires.

Il a été proposé que des personnalités « notables » de l’Uzège soient associées aux comité afin d’asseoir son implantation locale.

Les secrétaires du Comité sont Emmanuelle Michard et Odile Pernin Vidal.

Bilan des actions en cours :

- Une liste de diffusion et de discutions va être mis en place à partir des adhérents déjà déclarés. Cette liste sera gérée par Emmanuelle Michard.

Pour vous inscrire, envoyez un mail à e.michard@orange.fr avec pour objet : inscription à la liste du « Comité de défense et de soutien aux établissements  scolaires publics de l’Uzège » en précisant vos nom, prénom et qualités. A ce jour une trentaine d’adhérents se sont déjà inscrits.

- La pétition « RESTRUCTURATION DES LYCEES PUBLICS D‘UZES » (ci-joint) a recueilli :

590 signatures (à ce jour) que vous pouvez continuer à faire signer, 380 papier,

210 en ligne, http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=UZES2012),

- Il a été décidé de poursuivre cette action de « pétition » et de démarcher directement auprès des habitants de l’Uzège afin d’obtenir au moins 1000 pétionnaires.

Caroline SEPET et Odile PERNIN-VIDAL iront sur le marché d’Uzès samedi 17/11. Valérie MANDOUL et Nicole BOUYALA feront de même le mercredi 21/11 et s’occuperont aussi de la sortie de l’école primaire de ST Quentin. Jean-Claude MANCHON ira à Intermarché Montaren. La FCPE d’Uzès fera la sortie du groupe scolaire Jean Macé. Les élus de Vallabrix s’occuperont de celle de leur village. Franck TICHADOU ira à l’école primaire de Montaren. Emmanuelle MICHARD et Jean-Claude MANCHON s’occuperont du Collège JLT le mercredi 21/11 à 12H. Emmanuelle MICHARD ira voir le Proviseur du lycée Gide pour que les élèves majeurs soient autorisés à signer à l’intérieur de l’établissement.

Vous pouvez vous associer à cette action de signature de pétitions auprès d’Odile Pernin Vidal : odile.pernin-vidal@wanadoo.fr

Bilan prévisionnel des actions à venir :

- Une demande d’audience va être adressée à la Région (HUET + PERNIN-VIDAL + BOUYALA doivent la rédiger) afin que la commande initiale et le projet complet de restructuration soient pris en compte.

- Une lettre va être adressée au Président de région (PERNIN-VIDAL + BOUYALA) à propos de l’article « Près de 70 millions d’euros en faveur des lycées » paru dans L’accent du Sud n° 20 novembre-décembre 2012, du budget de la région publié sur son site et de la lettre du Président de Région à la FSU du Gard du 19 octobre 2012.

- Un communiqué pour les radios (TOTEM ; FUZE ; RF Bleu) et le Midi-Libre doit être rédigé.

- Le Républicain propose de relayer dans ses colonnes les actions du collectif pour tenir régulièrement la population informée.

- Une prochaine réunion publique est prévue le mercredi 12 décembre 18h en Mairie d’Uzès (salle des permanences). Elle a pour objectifs de mobiliser  les citoyens de l’Uzège et de les sensibiliser davantage à l’urgence de la situation pour les établissements scolaires de l’Uzège.

 

Orientation du Collectif

La discussion entre les participants met en évidence l’orientation que le collectif veut donner à son action : dépasser les oppositions et les obstacles politiques et administratifs qui ont empêché la réalisation du projet jusqu’à présent et rassembler les citoyens de l’Uzège sur la base de l’intérêt public (besoin sur  le territoire concerné par le recrutement des lycées – nouvelle Communauté de communes et au-delà- d’établissements rénovés correspondant au standard actuel des équipements scolaires).

Pour le collectif

Un naufrage évité aux écoles d’Uzès?

Article Midi Libre

Suite à l’annonce du sauvetage de l’école de Pont-des-Charrettes et d’une classe de l’école maternelle du Parc (Midi Libre du 3 février), Michel  Mahieux DDEN (délégué départemental de l’Education nationale) et Roselyne Gasco DDEN, présidente du département, membre du bureau national, émettent des réserves : «  Rien n’est sauvé ! Précisément, les fermetures sont  »non maintenues sous bénéfice d’inventaire ». La mairie doit confirmer et argumenter les effectifs (le chiffre de la rentrée prochaine). A la lecture de ces informations l’Académie arrêtera définitivement ses conclusions.  La non-fermeture est avant tout à mettre à l’acquis de la détermination des parents d’élèves et de la FCPE.

La commune a été proche du naufrage à cause de ses maladresses avec l’académie : beaucoup d’incertitudes, de valses d’hésitations dans la communication des effectifs et un constat d’erreurs dans les prévisions.

L’obligation d’inscription à la mairie des enfants scolarisés n’a été appliquée à Uzès qu’à partir de 2011 après des interventions répétées de l’académie. Néanmoins, inscriptions et pré-inscriptions se font tardivement, d’où la menace de fermeture. On constate l’absence d’interlocuteur décisionnel au sein de la mairie pour les directions d’écoles. Des courriers restent sans réponse. Aucun service scolaire n’existe.  Les carences et conséquences sont multiples : absence de sectorisation scolaire, absence dans le suivi des commissions de sécurité, diminution du budget scolaire.

Rappelons qu’en 2011 deux postes ont été fermés et en 2012 un poste de Rased (Réseau d’aide spécialisé aux élèves en difficultés) fermera probablement.

L’enjeu est important : la population d’Uzès vieillit. A cause d’une microspéculation foncière les jeunes couples sont rejetés hors des murs.  Il existe pourtant des solutions : adaptation au besoin de notre plan local d’urbanisme (Plu), application de la loi SRU obligeant à 20 % de constructions nouvelles pour les petits et moyens revenus, créer du lien intergénérationnel, attirer et non repousser les 20-40 ans. Une prise de conscience est nécessaire !  »

Flash info n°25 de la FCPE des collèges et lycées de l’Uzège

n° 25.11.12
du 04/02/12

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com

3ème Prépa-pro

La FCPE a été informée que les Chefs d’Établissement concernés étaient conviés à une réunion à l’Inspection Académique le 08 février afin de trouver une solution à l’implantation d’une classe de 3ème Prépa-pro sur le bassin d’Uzès.
Dans l’intérêt des élèves, la FCPE accueille favorablement cette annonce en pensant que le courrier qu’elle a fait parvenir au Recteur avec copie à l’Inspecteur d’Académique, Chefs d’Établissement, Député et Conseiller Général n’est peut être pas étranger à la convocation de cette réunion.

Lycée Charles Gide

u Épreuve du Baccalauréat d’EPS :
Alors que l’Administration du Lycée et les membres du jury avaient organisé l’épreuve de musculation en Certification en Cours de Formation (CCF) du 31 janvier dans de bonnes conditions pour les élèves, certains d’entre eux ont été retenus par un enseignant.
Nombreux sont les parents à s’en être plaint à juste titre ; les élèves n’ayant pu présenter tous leurs ateliers.
La FCPE a obtenu l’assurance que les élèves concernés n’ont pas été pénalisés par le jury. Elle déplore cependant ce dysfonctionnement qui n’a pas permis de mettre les élèves dans des conditions optimales de réussite dans une épreuve de coefficient 2 !
u Commission Restauration :
Elle s’est tenue le 03 février en présence de Mesdames la Proviseure-Adjointe, la CPE, la Gestionnaire, la Responsable cuisine, la Diététicienne, la Responsable des Cuisines de l’Uzège, de deux élèves demi-pensionnaires, d’une élève interne et du représentant FCPE.
·          De façon récurrente il manque du pain le mercredi : après avoir fait un bilan des besoins, le lycée commandera plus de pain. Parallèlement, les Cuisines de l’Uzège vont étudier, par rapport au grammage en vigueur, si les quantités commandées sont suffisantes.
·          Concernant le midi, le problème soulevé lors de la première réunion a bien été pris en compte (les élèves demandant un supplément  sont  servis). Par contre pour les repas du soir, les quantités  restent  faibles : cette remarque a été notée.
·          Certains plats de légumes sont trop gras (présence importante d’huile) : Les Cuisines de l’Uzège vont étudier la composition des plats pour voir s’il est possible de diminuer la quantité de matières grasses.
·          Le grand nombre d’élèves prioritaires le lundi occasionne des temps d’attente trop longs et oblige les élèves qui reprennent à 12h30 à manger trop rapidement : Madame la Proviseure-Adjointe reconnait ce fait. Toutefois, elle indique qu’il est nécessaire que les élèves qui terminent  à 11h00 soient devant la cantine dès son ouverture à 11H20.
·          Après discussion il a été décidé de mettre en place un cahier de doléances pour les internes afin  de déterminer plus précisément les problèmes liés à la qualité des repas.

Système éducatif

Bulletin Officiel n° 5 du 2 février 2012
·         Baccalauréat : Programmes des enseignements artistiques en classe terminale pour l’année scolaire 2012-2013 et pour la session 2013 (lire).

u Attestation Scolaire de Sécurité Routière 2012 (ASSR) :

·          L’épreuve de l’ASSR1 concerne les élèves des classes de 5ème, les élèves d’autres classes qui atteignent l’âge de 14 ans au cours de l’année civile, les élèves ayant échoué ou ne relevant pas encore de l’ASSR2 mais désirant préparer le Brevet de Sécurité Routière (BSR) en auto école.
·          L’épreuve de l’ASSR2 concerne les élèves des classes de 3ème, les élèves d’autres classes qui atteignent l’âge de 16 ans au cours de l’année civile. L’ASSR1 n’est pas obligatoire pour passer l’ASSR2.
·          Les épreuves doivent avoir lieu entre le 09 janvier et le 31 mai 2012. L’unique session de rattrapage doit être organisée avant le 31 mai 2012.
·          La préparation aux épreuves est obligatoire. C’est un des axes de l’éducation à la sécurité routière. Elle peut se faire tout au long de l’année par une répartition des thèmes par matière d’enseignement. Une application d’entraînement est en ligne. (voir)

u Sciences Économiques et Sociales :
Sans cadrage national, les Académies envisagent ce que pourrait être la nature des épreuves au baccalauréat 2013. (voir les sujets « 0 » de SES de l’académie de Créteil)

d n c

Si vous ne souhaitez plus recevoir les Flashs Info, informez la FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès par un simple courriel sur la boîte électronique fcpe30700@gmail.com en indiquant votre Nom et l’établissement de votre enfant. Vous serez immédiatement retiré de la liste de diffusion.

parce qu’il est plus difficile d’agir seul que tous ensemble
pour être informés régulièrement
REJOIGNEZ la fcpe
(bulletin d’adhésion en PJ)

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com

Flash info n°24 de la FCPE des colléges et lycées de l’Uzège

n° 24.11.12
du 28/01/12

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com

Orientation

u La Nuit de l’Orientation 2012 :

Elle aura lieu à la CCI de Nîmes, 12 rue de la République, le vendredi 03 février de 17h00 à 22h00.
Espaces proposés :
·          Orientation : Conférences sur 3 thèmes : S’orienter après la 3ème, S’orienter après la Terminale, S’orienter vers l’Apprentissage.
·          Métiers : plus de 10 ateliers-débats se tiendront toutes les heures pour découvrir les différents secteurs d’activités.
·          Rencontres courtes et dynamiques avec des professionnels.
·          Multimédia : un questionnaire simple et concret pour affiner le projet métier en fonction des centres d’intérêt sur le logiciel Inforizon + oniseptv.
·          Information : lieu de ressources sur l’orientation (Onisep,…), bornes interactives présentant + de 250 métiers, expositions,…

u Entretien des 3èmes du Collège JL Trintignant :
Les parents sont invités à participer au collège à un entretien avec leur enfant afin d’échanger sur leur projet d’orientation selon les dates suivantes :
·          3ème 1 : mardi 24 janvier après-midi
·          3ème 2 : lundi 06 février
·          3ème 3 : lundi 30 janvier matin ou lundi 06 février
·          3ème 4 : date à confirmer après les vacances d’hiver

u MON apb :
L’orientation post-bac méritant une réflexion en amont de l’inscription sur Admission Post-Bac (APB), l’ONISEP a développé MON apb, un « jeu » sérieux qui sensibilise les élèves à la nécessité d’avoir une stratégie d’orientation, leur impose de faire attention au temps et aux étapes, d’anticiper aussi sur le travail scolaire. Pour cela, il les confronte à la réalité, y compris à celles du fonctionnement d’APB. (voir la présentation)

Halle de Sport de Mayac

Selon les informations obtenues du Vice-Président du Conseil Général en charge des Collèges le 23 janvier, le projet de construction de la Halle de Sport de Mayac est bloqué. En effet, le règlement de la ZAC Mayac n’a toujours pas été défini par la municipalité !!
La motion à l’adresse de la Mairie que la FCPE souhaitait présenter au Conseil d’Administration du Collège JL Trintignant n’a pas été retenue parce qu’elle n’avait pas été déposée 72h à l’avance !!! Lamentable.
La FCPE la présentera à nouveau lors du prochain CA. En attendant, elle a décidé de faire un communiqué de presse.

Collège JL Trintignant

Le Conseil d’Administration a eu lieu le 26 janvier.
Quelques points importants en résumé :
·          Structure 2012-2013 :
o         L’effectif prévu est de 426 élèves répartis sur 4 classes par niveau ;
o         Offres spécifiques :
§     6èmes : LV1 anglais – bilangue ang/esp – bilangue ang/all
§     5èmes : LV1 anglais – bilanque ang/esp – bilangue ang/all – latin
§     4èmes : ang1/ita2 – ang1/esp2 – bilangue ang/esp – bilangue ang/all – latin, ang eur, ita, photo
§     3èmes : ang1/ita2 – ang1/esp2 – bilangue ang/esp – bilangue ang/all – latin, grec, ang eur, DP3
o         La 3ème DP6 disparaît pour être remplacée par une 3ème générale.
L’étude de la création d’une 3ème Prépa-pro et une motion s’indignant de la suppression de la DP6 ont été approuvées par le CA.
o         Ont été soulignés :
§     les effectifs de classe de plus en plus chargés ;
§     l’abandon progressif de l’aide aux élèves en difficulté ;
§     l’abandon de l’enseignement par groupe ;
§     les moyens en baisse régulière.
·          Dotation Horaire Globale :
La répartition des moyens (encore en baisse de 8h) a été rejetée par le Conseil d’Administration.
·          Épreuve d’Histoire des Arts au DNB :
L’organisation de l’épreuve est conforme au texte de référence (pour rappel : BO n°41 du 10 novembre 2011)
·          Voyage à Paris :
Visite du Sénat pour les 16 délégués de classe de 3ème ; participation des familles : 25.00€ ; approuvé par le Conseil d’Administration.
·          Sécurité des abords :
Exposé des problèmes par le CPE sur l’incivilité routière (également des parents d’élèves), l’insalubrité des abords, l’absence de policiers pour faire traverser les élèves (cela concerne également les élèves du collège privé qui viennent prendre les cars devant JLT).
Demande est faite à la représentante de la Mairie présente, de trouver des solutions (ralentisseur, poubelles supplémentaires,…). Une nouvelle promesse de s’en occuper est déclarée !!
·          Halle de Sport :
La représentante de la Mairie affirme que le règlement de la ZAC est en cours d’élaboration et promet que ce sera fait dans les temps. Que quels temps s’agit-il ? Élèves, parents, communauté éducative n’ont que trop attendu !!
·          La répartition de la DHG ayant été rejetée, un nouveau Conseil d’Administration sera convoqué prochainement.

Lycée Charles Gide

Conseil de la Vie Lycéenne :
La réunion du CVL a eu lieu le 24 janvier de 11h00 à 11h45 à laquelle a participé le représentant FCPE.
·          Abords du Lycée :
La mairie a fait un premier pas mais il n’y aura pas de bancs comme le CVL le souhaitait. Par ailleurs, il va falloir que cet espace reste propre ; aux élèves d’utiliser les poubelles. Madame la Proviseure-Adjointe souligne que les élèves n’ont plus à utiliser les autres espaces appartenant aux riverains. Des élèves proposent que des affiches explicatives soient apposées sur ces espaces.
·          Sonneries :
Les objectifs ont été explicités et notamment celui d’empêcher les migrations vers l’extérieur pour aller fumer pendant les interclasses.
·          Maison Des Lycéens :
Le foyer a été dissout. Dans cette nouvelle identité juridique, les lycéens ont les postes clef (président secrétaire et trésorier). Aujourd’hui, la MDL ne compte que trois personnes alors qu’il y a eu une information dans toutes les classes. Il est noté qu’un budget important est à gérer.
Projets : carnaval le 16 mars – concert et bal de fin d’année.
·          Harcellement :
Il est rappelé qu’il y a plusieurs formes de harcellement et que de ne rien dire est aussi coupable au sens de la loi. Il existe un numéro vert à disposition : 0 820 2000.
·          Projet culturel, Journée des 4S notamment n’ont pas pu être abordés, faute de temps.

Système éducatif

Bulletin Officiel n° 4 du 26 janvier 2012
·         Baccalauréat général : Programme spécifique d’examen de l’épreuve obligatoire d’enseignement scientifique dans les séries Économique et Sociale et Littéraire (pour les élèves qui veulent la repasser) – session 2012 (lire).

u Histoire-Géographie en série S :
Depuis quelques temps, les professeurs d’histoire-géographie échangent nationalement leurs inquiétudes à propos de la nouvelle épreuve anticipée du bac introduite cette année à la fin de la première pour la série S.
Ils dénoncent la lourdeur du programme, impossible à traiter dans sa totalité et se plaignent de l’ignorance dans laquelle ils sont tenus sur les attentes des jurys.
Si quelques réponses ou interprétations sont apportées sur des sites académiques, aucun cadrage national n’est donné pour le moment. Et les élèves dans tout cela ?!!

u Admission Post-Bac (APB) :

À l’opposé de la FCPE, de l’UNL, de l’UNEF et du syndicat majoritaire des chefs d’établissement (SNPDEN), la PEEP accueille favorablement l’introduction de critères complémentaires de sélection (vœu relatif, vœu absolu) ! De plus, elle demande la prise en compte « du mérite scolaire (de quoi s’agit-il ?) ou du projet professionnel ».

u Formation des Enseignants :
La FCPE déplore que le Ministère persiste à ignorer l’injonction du Conseil d’Etat de novembre dernier d’entamer une concertation pour remédier aux effets de l’annulation de l’arrêté de mai 2010 réformant la formation des enseignants. Elle demande donc au Conseil d’Etat d’exiger l’application immédiate de son arrêt.
Pour faire diversion, Jacques Grosperrin, député UMP, vient de déposer une proposition de loi contre la formation des enseignants, qui sera mise à l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale le 8 février prochain.
Ce texte, applaudi par le Ministère, aura deux effets inacceptables pour la FCPE : rendre possible la formation des futurs enseignants de l’Ecole de la République par des établissements privés au détriment des Instituts Universitaires de Formation des Maîtres (IUFM, auxquels il n’est plus fait référence) et des universités publiques, et supprimer tout cahier des charges national pour en fixer les contenus. Ainsi, de prétendues formations de futurs enseignants pourront être proposées sans que le contenu en soit nullement fixé ni dispensé – donc garanti – par l’Etat.
En soutenant cette proposition, le Ministère va au bout de sa logique de privatisation et de démantèlement de la formation des enseignants !

Conseil Local

Le prochain Conseil Local FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès se réunira le jeudi 02 février à 20h30 à la MJC Place de Verdun 30700 – Uzès.

d n c

Si vous ne souhaitez plus recevoir les Flashs Info, informez la FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès par un simple courriel sur la boîte électronique fcpe30700@gmail.com en indiquant votre Nom et l’établissement de votre enfant. Vous serez immédiatement retiré de la liste de diffusion.

parce qu’il est plus difficile d’agir seul que tous ensemble
pour être informés régulièrement
REJOIGNEZ la fcpe
(bulletin d’adhésion en PJ)

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com

Le CA du lycée Charles Gide d’Uzès vote contre les emplois précaires (CUI)

Voici les résultats du CA extraordinaire de ce lundi 16 janvier avec pour ordre du jour : recrutement de 4 CUI

Vote de la motion  (ci dessous) : Adoptée
Pour : 21
Abstention : 1
MOTION SUR LES CONTRATS CUI présentée par L’ADESU la FCPE et le SNES

Devant les difficultés du Service Vie scolaire, l’Inspecteur d’Académie permet au Proviseur du lycée Gide de recruter 4 CUI. Nous ne pouvons que nous réjouir que soit reconnu par notre administration de tutelle le manque de personnel en Vie scolaire. C’est un constat partagé au sein de l’établissement qui a été porté à la connaissance de l’Inspection Académique.

Pour autant, nous pensons que ces nouveaux contrats ne répondent ni aux attentes des employés ni aux besoins des établissements scolaires. En effet, les CUI proposés actuellement aux chefs d’établissement offrent des conditions extrêmement précaires aux personnes recrutées. Le contrat est limité à une durée de 6 mois, non renouvelable.

Dans la période actuelle, les représentants des parents (APDESU et FCPE) et des enseignants (SNES) au CA s’interrogent sur l’objet réel de cette mesure et sur ce que sera l’encadrement des élèves en septembre 2012.

En conséquence,  ils sollicitent la création de deux postes d’AED à la place des 4 CUI pour doter la Vie scolaire des personnels dont elle a besoin

Vote sur l’autorisation de recrutement de 4 CUI par le chef d’établissement :
Pour : 6
Abstention : 3
Contre : 13

Autorisation rejetée, le chef d’établissement ne peut donc pas recruter des CUI mais seulement demander 2 AED de plus.

Cordialement
Pour le SNES (FSU) du lycée Charles Gide (Uzès 30) : Franck Tichadou

Flash info n°22 de la FCPE des collèges et lycées de l’Uzège

n° 22.11.12
du 13/01/12

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com

Collèges

La FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès a appris que le Conseil Technique Académique du 11 janvier a acté la suppression des classes de 3ème DP6 des Collèges JL Trintignant et Lou Redounet et que l’Administration du LMA Guynemer refusait l’implantation d’une classe de 3ème Prépa-pro de substitution.

Pour la FCPE, cette situation n’est pas acceptable. Aussi a-t-elle écrit immédiatement au Recteur à ce sujet :

C’est avec une très grande surprise que nous avons appris qu’il n’y avait pas de création de 3ème Prépa-pro sur le bassin d’Uzès, en remplacement des 3èmes DP6 existantes.

Si l’Administration du LMA Guynemer a refusé son implantation, elle avait certainement de bonnes raisons. Mais, au-delà de questions de structure ou d’organisation, il nous paraît totalement inconcevable que ce dispositif de proximité disparaisse.

En effet, une attention particulière des Chefs d’Établissement et des équipes pédagogiques a toujours entouré les élèves des classes de 3ème DP6, évitant ainsi bon nombre de décrochages scolaires.

Nous ne doutons pas que vous soyez sensible à l’objectif national de lutte contre l’échec et le décrochage scolaires.
Aussi, nous sollicitons de votre bienveillance le fait de bien vouloir reconsidérer la situation des élèves concernés pour qui, la suppression de ce dispositif aurait des conséquences dramatiques sur leur parcours scolaire et leur avenir.

Lycée Charles Gide

Les Associations de Parents d’Élèves ont été reçues par Monsieur le Proviseur, mercredi 11 janvier.
·          Sonneries :
Le changement relève d’un souci pédagogique et éducatif. Ainsi,
o         si la sonnerie du matin est à 07h55, c’est pour que les cours commencent réellement à 08h00 ;
o         le même objectif est visé par les sonneries de fin de récréation ;
o         s’il n’y a plus qu’une sonnerie en intercours, c’est pour éviter que les élèves sortent de l’établissement pour fumer par exemple ;
o         la sonnerie de 16h25 est rétablie pour permettre aux élèves de récupérer les cars de l’Esplanade et du Redounet.
·          Dotation Horaire Globale :
La DHG allouée pour l’année scolaire 2012-2013 est de 1193 heures avec la suppression d’une classe de seconde résultant de la révision (?) de la carte scolaire.
Le Quotient Heure/Élève est donc maintenu. L’effectif de 32 élèves par classe est confirmé.
A priori, la dotation devrait couvrir les besoins. À suivre…
·          Bacs blancs :
o         Terminales : à partir du lundi 27 février, dans les conditions d’examen et l’ordre des épreuves. Les cours inter-épreuves sont cependant maintenus !
o         Premières : lundi 27 février matin : Français ; mardi 28 février après-midi : sciences pour les séries L et ES, histoire pour la série S. Les cours inter-épreuves sont cependant maintenus.
·          Affectation Post-Bac :
Les élèves de certaines classes n’ont pas encore procédé à leur enregistrement sur l’application numérique APB. La FCPE a souhaité que soit rappelée aux professeurs principaux, l’urgence de la situation dans la mesure où la saisie des inscriptions commence le 20 janvier et que le serveur est sujet à de nombreux « bugs ». (voir le site explicatif)
·          ½ Pension :
La FCPE a demandé et obtenu que des parents puissent participer à la Commission « Restauration » dont la création a été décidée lors de la réunion avec les représentants des Cuisines de l’Uzège.
·         Abords du Lycée :
Les premiers constats de l’Administration du Lycée et des parents montrent que la sécurisation des élèves est en progrès avec le regret que l’aménagement initial n’ait pas été maintenu, qu’aucune signalisation n’indique la proximité d’un établissement scolaire et qu’une zone 30 n’ait pas été créée. Pendant les heures d’ouverture, il a été constaté que le stationnement illicite est le plus souvent le fait de personnes qui attendent des élèves !
·         Contrat Unique d’Insertion :
Devant les difficultés du Service de Vie Scolaire, le Rectorat permet à Monsieur le Proviseur d’embaucher 4 CUI pour une durée de six mois. L’Administration admet donc le sous-effectif de ce service mais n’envisage pas de pérenniser les postes de surveillants supplémentaires pourtant nécessaires.
La FCPE rappelle qu’elle avait alerté le Directeur de la Prospective des Moyens et des Enseignements dès le 01 juillet 2011 à ce sujet et écrit le 31 août 2011 au Chef du Service du Pilotage, des Moyens et des Structures pour réclamer des Assistants d’Éducation (AED) supplémentaires. Ces démarches sont restées sans réponse !
Par ailleurs, Monsieur le Proviseur indique que cette autorisation d’embauche a été donnée à bien d’autres établissements.
Dans la période actuelle, la FCPE s’interroge sur objectif réel de cette mesure et sur ce que sera l’encadrement de nos enfants à la Rentrée 2012 dans la mesure où ces contrats ne sont pas renouvelables.

Système éducatif

u Orientation :
L’ONISEP vient de mettre en ligne un site qui montre la richesse de la voie Littéraire (voir).

u Nouveau Diplôme National du Brevet :
La FCPE a demandé que l’examen du texte du nouveau DNB, au Conseil Supérieur de l’Éducation du 19 janvier, soit reporté.
L’envoi, le 10 janvier du projet de texte (28 pages) pour être étudié le 11 janvier en commission collège, est à l’origine de cette réaction. La FCPE s’oppose à cette précipitation et dénonce un manque de considération de la part du Ministère.

u Vœux présidentiels 2012 :
Le 05 janvier, au Futuroscope, le Président de la République a présenté ses vœux au monde de l’éducation. La FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès revient sur quelques points concernant plus particulièrement les élèves de secondaire.

« Il faut mettre fin aux faiblesses du collège unique tel que nous le connaissons » a-t-il dit, en proposant « deux pistes de réflexion » :
·          « recentrer la 6e et la 5e sur les enseignements fondamentaux ». Qu’en sera-t-il des autres enseignements pourtant déterminants, eux aussi, dans la construction de chaque individu ? Ne serait-ce pas l’idée de la création d’écoles à plusieurs vitesses qui est sous-tendue ? Ainsi, le socle commun de connaissances et de compétences, institué par la loi Fillon pour l’école de 2005, deviendrait la norme en faisant l’impasse sur des champs entiers de la culture.
·          « assumer la diversité des parcours en 4e et 3e » car « il n’est pas normal que le collège actuel prépare exclusivement à l’enseignement général ». Il propose donc d’orienter les jeunes, dès la quatrième, vers des formations professionnelles dont l’apprentissage. Les évaluations répétitives et le fichage informatique des élèves n’auraient-ils pas été instaurés dans ce but ?
La même vision libérale de l’École est réaffirmée ; celle d’une école qui sélectionne et élimine tôt au nom de l’égalité des chances.

« Rendre le système d’alternance obligatoire en dernière année de baccalauréat professionnel ainsi qu’en CAP ». Il est donc revenu sur l’idée d’alternance développée à Nice le 18 octobre, avec l’objectif gouvernemental de 800 000 alternants en 2015. Que gagneraient les élèves à cette formation en apprentissage par rapport à la formation sous statut scolaire, d’autant plus que ces lycéens ont déjà 22 semaines de stage en entreprise et qu’il est déjà difficile de trouver, en nombre suffisant, des partenaires pouvant assurer dans des conditions pédagogiques satisfaisantes leur accueil ?

« Dans la situation financière qui est la nôtre, nous devons et nous pouvons, dans l’Education Nationale comme dans les autres services de l’Etat, faire mieux avec les mêmes moyens et ce n’est pas impossible. » Compte tenu de l’évolution croissante du nombre d’élèves, garder les mêmes moyens ne reviendrait-il pas à baisser le taux d’encadrement ?

Somme toute, la poli­tique libérale et de pression bud­gé­taire est poursuivie : réaffirmation du principe de la baisse de l’emploi public… avec de nouveaux leviers : réduire la formation du plus grand nombre aux seuls enseignements fondamentaux, faire sortir le plus rapidement possible certains jeunes du giron de l’Éducation Nationale, externaliser vers les entreprises bon nombre de ses missions… c’est donc une remise en question plus décomplexée du principe d’égalité d’accès à l’éducation !

u Suppressions de postes d’enseignant :
Pour la Rentrée 2012, la prévision rectorale s’affine.
Sur les 5 500 suppressions de postes de titulaires dans le secondaire, auxquelles il faudra rajouter les 1000 postes des étudiants stagiaires en Master 2, l’Académie de Montpellier rendra 102* postes d’enseignant :
·          en Collège : 13 postes (Gard : 5)
·          en Lycée Professionnel : 73 postes
·          en Lycée Général et Technologique : 5 postes
·          divers, répartis sur les 3 types d’établissements : 11 postes
Dans le même temps, le Rectorat prévoit une augmentation de 1377 élèves en Collège et EREA, de 770 en Lycée et une baisse de 1072 en Lycée Professionnel due à la Réforme du Bac pro en 3 ans, soit +1035 élèves en secondaire !
* la différence avec les 97 suppressions annoncées précédemment résulte de la transformation de 5 postes d’enseignant en 5 postes de Conseiller Principal d’Éducation (CPE).

u Dépense d’Éducation :
Avec 7% du PIB consacré à la dépense intérieure d’éducation en 2010, la France a dépensé moins qu’au milieu des années 1990 (7,6%). Elle a ainsi fait un bond de 20 ans en arrière pour se retrouver au niveau de la fin des années 1980.
En 1980, si l’État assurait 61% des dépenses, sa part est tombée à 54% en 2010. Inversement, les collectivités locales sont passées de 14 à 25%. Cette évolution résulte des lois de décentralisation qui leur ont peu à peu transféré l’apprentissage, les transports scolaires, le fonctionnement des établissements, la gestion des personnels techniques. Le désengagement de l’État n’est pas une opinion. C’est un fait !

d n c

Si vous ne souhaitez plus recevoir les Flashs Info, informez la FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès par un simple courriel sur la boîte électronique fcpe30700@gmail.com en indiquant votre Nom et l’établissement de votre enfant. Vous serez immédiatement retiré de la liste de diffusion.

parce qu’il est plus difficile d’agir seul que tous ensemble
pour être informés régulièrement
REJOIGNEZ la fcpe
(bulletin d’adhésion en PJ)

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com

Conseil local de la FCPE des collèges et lycée n°20

n° 20.11.12
du 02/01/12

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com

Meilleurs Vœux 2012

Ancienne Gendarmerie

Le Conseiller Régional, membre du Conseil d’Administration du Lycée Gide, a informé la FCPE en date du 23 décembre que :
·         une réunion de travail Région-Mairie d’Uzès s’est tenue le 02 décembre 2011. La nouvelle esquisse présentée par l’architecte de la Région, en conformité avec les contraintes imposées lors de la réunion du 24 juin 2011, a été de nouveau refusée !!
·         suite aux résultats de cette dernière réunion, le Président de Région a écrit au Préfet de la Région Languedoc-Roussillon en terminant par ces termes :
« … je sollicite votre arbitrage sur cette opération en analysant d’une part l’intérêt public de développement des deux lycées, l’amélioration très importante de la qualité d’accueil des lycéens qu’elle peut apporter, et d’autre part la pertinence d’imposer le maintien d’un bâtiment sur le site de l’ancienne gendarmerie, bâtiment à la qualité architecturale non signifiante à nos yeux, comparativement à la richesse existante du patrimoine bâti de la ville d’Uzès. »

La FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès est une nouvelle fois consternée par l’attitude municipale. L’intérêt des élèves sera-t-il un jour la préoccupation exclusive des potentats locaux ?!!

Système éducatif

u Langues vivantes aux Baccalauréats général et technologique :
·          Synthèse des épreuves de langues vivantes à compter de la session 2013 : lire
·          Bulletin Officiel n° 43 du 24 novembre 2011 : lire
·          Fiches d’évaluation et de notation : lire

u Suppressions de postes d’enseignant :
Selon le Ministère, dans le second degré, « dans le cadre du dialogue de gestion et des échanges permanents entre l’administration centrale et les recteurs d’académie, le niveau et les possibilités de mobilisation des différents leviers ont été examinés académie par académie ».
Il a aussi été pris en compte « la taille des classes des collèges qui ne relèvent pas de l’éducation prioritaire », « les décharges de service d’enseignement », « le dispositif de remplacement des enseignants absents » ainsi que « l’organisation de l’offre de formation en lycée d’enseignement général et en lycée professionnel ».

Résultat : au total, 6 550 emplois disparaissent dont 1000 concernent les stages des étudiants stagiaires en Master 2.
Dans l’Académie de Montpellier ce sont 97 postes de titulaires auxquels s’ajouteront les postes de stagiaires qui disparaîtront à la rentrée 2012 et ce, malgré une augmentation significative prévue du nombre d’élèves !

Dans un communiqué de presse en date du 19 décembre, la FCPE condamne l’acharnement systématique dont sont victimes l’École et les élèves en matière de gestion des moyens humains et financiers.

Rappel en chiffres :
Conseil local de la FCPE des collèges et lycée n°20 Suppression-postes-EN-300x33
avec dans le secondaire, une hausse de quelques 290 000 élèves entre 2008 et R2011 !!

u Effectifs d’élèves :
Pressé par les critiques sur la censure de ses publications, le Ministère a été contraint de publier enfin les effectifs d’élèves à la rentrée 2011 qui font apparaître une hausse de 33 100 élèves dans le secondaire ! (lire)
Pour la rentrée 2012, l’AFP a communiqué le 23 décembre, des chiffres obtenus du Ministère mais non publiés.
Le primaire devrait connaître une hausse de ses effectifs d’environ 2 500 élèves du fait de la croissance de l’élémentaire.
Au secondaire, les Lycées Professionnels devraient perdre 38 710 élèves ; baisse liée à la réforme du Bac pro en 3 ans. Collèges et Lycées Généraux et Technologiques seront en croissance avec 30 000 élèves en plus. (lire)

u Rythmes scolaires :
Si la question des rythmes scolaires semble avoir été mise quelque peu en sourdine, Claude Lelièvre, historien de l’éducation, revient dans un article de Médiapart, sur les origines des vacances scolaires (lire) qui peut être complété par le compte rendu de la conférence qu’Antoine Prost, historien, a donnée à Lodève le 21 janvier 2011. (lire)

d n c

Si vous ne souhaitez plus recevoir les Flashs Info, informez la FCPE des Collèges et Lycées d’Uzès par un simple courriel sur la boîte électronique fcpe30700@gmail.com en indiquant votre Nom et l’établissement de votre enfant. Vous serez immédiatement retiré de la liste de diffusion.

parce qu’il est plus difficile d’agir seul que tous ensemble
pour être informés régulièrement
REJOIGNEZ la fcpe
(bulletin d’adhésion en PJ)

Collèges et Lycées d’Uzès
fcpe30700@gmail.com

1234

recitsdautrefois |
loupian-demain pour vous |
Pour GREPIAC, du Dialogue à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lenfantestadulte
| deci-dela
| BONNES NOUVELLES